Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Congrès Confédéral 2015 à Tours

Publié le 30 Juillet 2014 par FOCOTEDOR dans Confédération, Evènements

Le XXIIIe Congrès Confédéral de Force Ouvrière aura lieu à Tours du 2 au 6 février 2015. 4 000 congressistes (3 500 délégués et 500 invités) sont attendus à cette occasion.

Le congrès aura lieu au Parc des expositions de Rochepinard.

 

Le Grand Hall de Tours est l’une des salles de spectacle de l’agglomération tourangelle. Il se situe dans le quartier Rochepinard à Tours.
D’une capacité de 4 000 à 12 000 personnes selon la configuration, le Grand Hall de Tours fait partie des dix plus grandes salles de concert de France.
Avec une superficie de 10 000 mètres carrés sans points intermédiaires il accueille des manifestations sportives, des salons, des comédies musicales et les spectacles des grandes stars nationales et internationales.
Il est intégré aux 27 hectares du Parc des Expositions de Tours.

Source : http://fr.wikipedia.org

commentaires

Le Tour de France en questions

Publié le 29 Juillet 2014 par FOCOTEDOR dans Confédération

Pourquoi le maillot jaune est-il jaune, le maillot vert, vert, et le maillot à pois, à pois ?

 Le vainqueur du Tour de France porte un maillot jaune. Mais celui du Tour d’Italie est rose. Pourquoi ces différences ? Il faut remonter à l’origine de ces courses pour mieux comprendre. Le mail lot jaune est apparu pour la première fois sur la Grande Boucle au cours de l’édition 1919, afin que l’on puisse distinguer, au milieu du peloton, le leader du classement général, qui était alors Eugène Christophe. Une couleur liée... à celle du journal L’Auto, qui avait inventé la course en 1903 : il était imprimé sur du papier jaune ! Même logique de l’autre côté des Alpes puisque le Giro a été créé par le quotidien sportif La Gazzetta dello Sport, qui publie, encore aujourd’hui, sur du papier... rose. Les autres maillots distinctifs du Tour de France sont eux apparus plus tard. Le maillot vert du classement par points a ainsi été créé en 1953 et sa couleur était liée au premier sponsor du tee-shirt, l’enseigne « À la Belle Jardinière ». Le maillot blanc à pois rouges du meilleur grimpeur a quant à lui fait son apparition en 1975, alors que le classement de la montagne existait depuis 1933 : là encore, sa création et ses couleurs sont directement liées à un sponsor, les chocolats Poulain. Il est intéressant de noter que les couleurs sont restées même si les sponsors ont changé et que les marques qui depuis ont accompagné ces maillots l’ont fait selon une certaine logique chromatique : aujourd’hui, le PMU sponsorise ainsi le maillot vert, de la même couleur que son logo, tandis que Carrefour apparaît sur le maillot blanc à pois rouges, deux couleurs que l’on retrouve sur son enseigne. ■

 

commentaires

Vente de médicaments par internet

Publié le 29 Juillet 2014 par FOCOTEDOR dans AFOC 21

Attention avant de passer commande

La vente de médicaments par Internet a été récemment autorisée en France en application d’une directive européenne. Cette vente est réservée aux officines de pharmacie et est limitée aux seuls médicaments en libre accès. Face aux sites soupçonnés de n’avoir aucune autorisation et de vendre des médicaments contrefaits, le ministère de la Santé a rappelé, le 8 août 2013, les consignes de sécurité à respecter lors de l’achat de médicaments en ligne.

Les internautes sont invités à vérifier que le site sur lequel ils naviguent fait partie des sites légaux en consultant la liste des sites autorisés (www.sante.gouv.fr) à vendre des médicaments en ligne. Ils peuvent également s’assurer que figurent clairement sur le site les nom et prénom du pharmacien, les coordonnées de l’officine, son numéro de licence de même que le nom et l’adresse de l’agence régionale de santé dont dépend la pharmacie.

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé rappelle opportunément que les achats de médicaments sur des sites non autorisés exposent les patients à des risques sanitaires, car ils peuvent contenir des principes actifs en surdosage, sousdosage ou des substances toxiques. ■

AFOC - Associations FO Consommateurs - Site

commentaires

La FEC FO saisit l’OIT

Publié le 25 Juillet 2014 par FOCOTEDOR dans FO Cadres

La Fédération des Employés et Cadres FO a saisi aujourd’hui le Bureau International du Travail d’une réclamation contre l’Etat français au titre de ses manquements à la Convention 106 de l’Organisation Internationale du Travail relative au repos hebdomadaire dans les commerces et bureaux.

 

Cette réclamation s’inscrit dans la continuité des démarches de la CGT-FO en vue d’obtenir de la France le respect de ses engagements ; les observations adressées à celle-ci par la Commission d’Experts auprès de l’OIT étant demeurées vaines. A l’appui de sa réclamation, la FEC FO a fait état de violations directes de la Convention par la mise en œuvre de régimes spéciaux pour les secteurs de l’ameublement (amendement Debré), du bricolage (décret SAPIN) et également à la suite de l’adoption de la Loi du 10 août 2009 (loi Mallié) qui permet aujourd’hui à toutes sortes de commerces de faire travailler ses salariés le dimanche en dehors de toute nécessité au détriment du droit des salariés à disposer d’une journée de repos commun au reste de la société. "Quelle vie privée, quelle vie de famille lorsque, à terme, l’un des parents travaillera le samedi, l’autre le dimanche et auront des jours de repos hebdomadaires différents, alors que, justement, notre société souffre déjà d’une déstructuration des liens familiaux ?" question posée, en 2008, à Richard Mallié par Jean Claude Mailly. La FEC FO dénonce également l’octroi régulier de dérogations abusives par l’administration d’Etat ainsi que le caractère insatisfaisant de la réglementation interne en cas de violation des règles aboutissant à rendre totalement illusoire le principe du repos dominical, et ce notamment du fait de la jurisprudence récente du Conseil Constitutionnel ayant mis un terme au caractère suspensif des recours contre ces dérogations. Comme la Commission d’Experts Internationaux de l’OIT, la FEC FO constate également l’extension progressive et constante du champ des régimes spéciaux qui affecte de plus en plus de salariés au nom du principe d’égalité qui n’est pas appliqué comme un principe tendant vers une amélioration de la norme sociale, mais plutôt au détriment des droits des salariés. Dans un contexte économique difficile, la puissance économique permet aujourd’hui de sacrifier les droits des salariés obtenus après une lutte syndicale importante depuis de très nombreuses années et dont la FEC FO a fait l’un de ses combats depuis son origine. Combats partagés avec sa Confédération, depuis toujours, et en particulier avec Léon JOUHAUX – Secrétaire Général de 1909 à 1947, cofondateur du BIT, qui portait la revendication de la semaine anglaise (2 jours de repos consécutif dont le dimanche). Paris, le 24 juillet 2014

commentaires

Décès de Christophe DUBARD

Publié le 25 Juillet 2014 par FOCOTEDOR dans Evènements

Décès de Christophe DUBARD

C’est avec tristesse que nous
apprenons le décès de
Christophe DUBARD
Mardi 22 Juillet 2014, notre camarade « DUDU » nous a quitté à 49 ans.


Tu auras été de tous les combats, avec ton syndicat et avec ton Union
Départementale FO de Côte d’Or pour défendre l’intérêt des travailleurs.


Ta conviction sans faille, ta gentillesse sans limites, ta disponibilité et ta grande
discrétion nous manquent déjà.

Tu as été un camarade sur lequel nous pouvions
compter sans réserve aucune.


Seule, la maladie a mis fin à ton histoire.
« DUDU », militant fortement engagé, tu resteras dans nos mémoires pendant
longtemps.


A ses parents et amis, nous adressons nos condoléances les plus vives.

commentaires

Décès de notre camarade Christophe Dubard

Publié le 24 Juillet 2014 par FOCOTEDOR

Nous venons d'apprendre une triste nouvelle !!

Notre camarade Christophe Dubard; dit Dudu est décédé de maladie.

La Cérémonie d'enterrement de Dudu, est demain 15h00 à st Bénigne à Dijon.

commentaires

Meeting de rentrée de l’UDFO 21 et de ses syndicats

Publié le 21 Juillet 2014 par FOCOTEDOR dans udfo21

Camarades, Je vous donne rendez-vous dés maintenant pour le 16 Septembre 2014 Pour le meeting de rentrée de l’UDFO 21 et de ses syndicats Les camarades des syndicats du privé sont invités à participer nombreux et nombreuses ; nous n’oublions pas que nous sommes toutes et tous des citoyens usagers Je compte sur votre mobilisation ! Bonne vacances à celles et ceux qui partent
commentaires

Assurance maladie

Publié le 18 Juillet 2014 par FOCOTEDOR dans Confédération

Le conseil de la CNAM rejette le plan d’économies

Le conseil de la CNAM a voté contre le rapport « charges et profits », un plan d’économies de 2,9 milliards d’euros à la Sécu dès 2015. FO craint que les assurés sociaux ne fassent les frais de cette cure d’austérité intenable.

C’est une première en neuf rapports. Le 3 juillet, le conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) a rejeté par 21 voix (dont FO) contre 13 le rapport « charges et profits ». Ce document permet au gouvernement de préparer la loi de financement de la Sécurité sociale pour l’année à venir.

Dans le pacte de stabilité, la hausse des dépenses de santé (Ondam) est plafonnée à 2,1%, alors que la tendance naturelle serait plutôt à 3,9%. L’objectif de ce rapport est donc de trouver 2,9 milliards d’euros d’économies à la Sécu dès l’an prochain.

Parmi les 25 propositions avancées pour réduire les coûts, la CNAM insiste fortement sur la nécessité de développer les hospitalisations en ambulatoire (326 millions d’euros d’économies). Elle préconise aussi de raccourcir les séjours en maternité de 4 à 3 jours (79 millions d’euros d’économies), de maîtriser et d’améliorer les prescriptions médicales (700 millions d’euros d’économies), de mieux dépister le cancer du sein, ou encore d’éviter les actes chirurgicaux et interventions non pertinents (40 millions d’euros d’économies).

FO A VOTÉ CONTRE

« Notre opposition est un message envoyé au gouvernement, pas à la CNAM, explique Jean-Marc Bilquez, Secrétaire confédéral FO chargé de la protection sociale. Nous sommes favorables aux pistes proposées pour limiter l’évolution des dépenses et nous adhérons à la méthode d’analyse des dépenses par le processus de soins, adoptée depuis deux ans par la CNAM et qui a le mérite de ne pas stigmatiser l’assuré. »

FO a cependant émis des doutes sur les effets possibles du développement de la chirurgie ambulatoire sur la structuration de l’offre hospitalière, ainsi que sur la réduction des durées d’hospitalisation pour maladie et maternité.

Le vrai problème, c’est le contexte d’austérité contrainte dans lequel ce rapport a été rédigé, qui pousse ses auteurs à une logique comptable. FO a rappelé son opposition à la fixation de l’Ondam à 2% de moyenne et à la réduction des dépenses d’assurance-maladie de 10 milliards pour les trois ans à venir. Le 11 juin, pour les mêmes raisons, elle avait déjà voté contre le projet de loi rectificative du financement de la Sécurité sociale.

« L’accentuation de la pression financière risque d’entraîner un non-respect de l’Ondam en 2015, prévient Jean-Marc Bilquez. S’il y a dérive, le comité d’alerte ne va pas intervenir dans les processus de soins, mais plutôt s’attaquer aux remboursements et aux franchises, et ce sont alors les assurés sociaux qui seront touchés. »

Le patronat, qui représente 13 voix, a aussi voté contre, mais pour des raisons opposées. Alors qu’il avait voté en faveur de l’Ondam, il estime que le rapport ne fait pas assez d’économies sur l’hôpital et trop sur les médicaments.

Le conseil d’administration sera à nouveau convoqué le 24 juillet pour formuler son avis définitif sur les propositions. Pour un rejet définitif, l’opposition doit recueillir les deux tiers des voix.

Assurance maladie
commentaires

Une étude montre que les inégalités s’accroissent

Publié le 18 Juillet 2014 par FOCOTEDOR dans Confédération

Statistiques 

 
 

En 2011, la pauvreté augmente tandis que les plus aisés poursuivent leur enrichissement. Le constat dressé par l’Insee montre que l’austérité ne touche pas toute la population française. Elle s’avère implacable pour les plus faibles et bénéfique pour les plus riches.

L’Insee a publié, le 2 juillet, son enquête annelle sur les revenus et le patrimoine des ménages. Cette analyse décortique les revenus des Français pour l’année 2011. Son constat est dramatique : les inégalités atteignent un niveau inédit par rapport aux quinze années précédentes. « La situation continue de se dégrader pour la moitié inférieure de la distribution des niveaux de vie, tandis qu’elle s’améliore dans la moitié supérieure. Les quatre premiers déciles de niveau de vie diminuent en euros constants, entre - 0,2% et - 0,8% selon le décile, bien que la diminution soit moins forte qu’en 2010. À l’inverse, les quatre derniers déciles de niveau de vie augmentent, entre + 0,1% et + 0,8%, et même + 2,2% pour le neuvième décile », décrit l’institut de statistiques.

EN 2011, BAISSE DU SMIC DE 0,3% EN EUROS CONSTANTS

PNG - 346.9 ko

Ce sont les salariés et surtout les chômeurs qui sont les plus touchés par cette hausse de la pauvreté. Le taux de pauvreté des chômeurs augmente ainsi de 3,1 points, passant de 35,8% à 38,9%, tandis que les salariés subissent une augmentation de 0,6 point de leur taux de pauvreté (6,3% en 2010 et 6,9% en 2011). Cette hausse de la pauvreté chez les salariés est inédite depuis 2007 et trouve son explication dans la baisse de 0,3% du SMIC horaire brut en moyenne annuelle. Parmi les salariés et les chômeurs, ce sont les jeunes qui subissent le plus fort taux de pauvreté (11,2% contre 6,9% pour l’ensemble de la population) et l’augmentation la plus importante (+1,4 point contre 0,6 pour l’ensemble de la population).

Si les plus riches ont connu une légère baisse de leur patrimoine en 2008 et 2009, ils se sont plus que rattrapés en 2010 et 2011. Ainsi, le 1% de population le plus riche a vu son revenu (par unité de consommation) augmenter de 1,4% en 2010, puis de 2% en 2011. Encore plus fort, le 0,1% le plus riche a gagné 5,6% de revenu en 2010 et 4,8% en 2011. Enfin, les seuls revenus du patrimoine ont permis au dernier dix-millile (0,01%) de la population française la plus riche de voir ses revenus croître de 11,2% en 2010 et encore de 7,9% en 2011.

Pour les Français dont le revenu par unité de consommation est supérieur à 500 000 euros par année, il a chuté de 20% entre 2008 et 2009, mais a repris une forte progression, de 22% en 2010 puis de 15% en 2011. Ils sont aujourd’hui 15 900 à disposer au moins de ce revenu annuel. Le gouvernement de l’époque leur avait d’ailleurs fait un beau cadeau pour les féliciter de leur bonne santé retrouvée : le nombre de foyers redevables de l’impôt sur la fortune a été divisé par deux en 2011 (590 000 foyers en 2010 et 290 000 en 2011). Le gouvernement ayant augmenté le seuil de patrimoine net nécessaire au paiement de cet impôt de 790 000 euros à 1,3 million d’euros. Si les 0,1% les plus aisés possédaient 1,7% de la richesse nationale en 2004, sept années plus tard ils en possédaient 2,1%.

Si l’Insee peut donc affirmer que « le niveau de vie médian de la population est stable en euros constants par rapport à 2010 », cette stabilité masque un accroissement du fossé entre les plus riches et les plus pauvres. Accroissement que la politique économique menée depuis 2011 n’aura probablement pas enrayé.

 

commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 300 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog