Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Formation : l'Afpa encore en déficit

Publié le 18 Octobre 2014 par FOCOTEDOR in Formation, Afpa, déficit

Formation : l'Afpa encore en déficit

«Le déficit sera d'une dizaine de millions d'euros cette année», admet le président de l'AFPA, Yves Barou Crédits

L'organisme, numéro un de la formation professionnelle en France, prévoyait de retourner à l'équilibre en 2014, après avoir frôlé la faillite mi-2012 et avoir été sauvé par l'État..

Il ne fait pas bon en ce moment de dépendre de la commande publique. L'Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes) en fait actuellement l'expérience. L'organisme parapublic, qui est le numéro un de la formation professionnelle en France, prévoyait de retourner à l'équilibre en 2014, après avoir frôlé la faillite mi-2012 et avoir été sauvé par l'État. Cet objectif sera manqué. «Le déficit sera d'une dizaine de millions d'euros cette année», admet son président Yves Barou au Figaro. Il précise que «les coûts sont maîtrisés, puisque le point mort a baissé de 50 millions d'euros. Mais notre chiffre d'affaires sera inférieur de 15 à 20 millions aux 785 millions prévus». En cause: des commandes décevantes de la part des régions, de Pôle emploi et des autres organismes de formation. «Le plan de 100.000 formations prioritaires pour les chômeurs, lancé par le gouvernement, n'a pas atteint son objectif cette année», souligne Yvan Ricordeau, secrétaire national chargé de la formation à la CFDT. «Les régions payent actuellement à cinq mois, contre à un mois auparavant», ajoute Catherine Perret, de la CGT.

Confiant, Yves Barou estime que l'Afpa équilibrera ses comptes en 2015: «Nous avons montré notre capacité de redressement, puisque notre déficit était de 92 millions en 2012, de 55 millions en 2011 et de 37 millions en 2013.» De fait, l'organisme a mené une restructuration drastique, en réduisant ses effectifs et en gelant les salaires. Par ailleurs, il a mis en place des formations modulaires et personnalisables. «60,5 % des chômeurs que nous formons sont en emploi six mois après leur formation. Nous avons amélioré ce taux de 2 points en un an», souligne Yves Barou. Mais les syndicats, tout en admettant que la situation financière n'est pas aussi désastreuse qu'en 2012, restent inquiets. Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO, a écrit début septembre à François Rebsamen, le ministre du Travail, pour l'alerter sur l'Afpa. Une réunion se tiendra le 24 octobre au ministère. «Il faudra que l'État nous donne une preuve d'engagement financier», souligne Catherine Perret. Le gouvernement acceptera-t-il de prêter encore de l'argent à l'Afpa? Affaire à suivre.

Commenter cet article