Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Ce 1° mai 2007, RESOLUTION GENERALE

Publié le 1 Mai 2007 par UDFO21 in udfo21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

   

 

  

1ER MAI 2007

UNION DEPARTEMENTALE CGT- FO DE COTE D'OR

 

RESOLUTION GENERALE

 

INDEPENDANCE SYNDICALE

ET REVENDICATIONS

 

 

           

Conformément à sa pratique et à son indépendance syndicale, Force Ouvrière rappelle qu’elle ne donnera aucune consigne de vote, comme ce fut le cas en 2002 mais aussi, en toute cohérence, depuis sa création.

 

 

Le 1er Mai c’est la fête des travailleurs.

 

         Réunis en assemblée générale et au meeting ouvert au public les militants et adhérents FORCE OUVRIERE de Côte D'or avec les travailleurs ont décidé de manifester leur mécontentement sur la situation sociale et de présenter leurs revendications, comme ils le font depuis des mois déjà, et comme ils continueront à le faire jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction.

         Fidèles aux valeurs que nous portons depuis des années, il nous appartient de poursuivre les actions engagées depuis la création de FO dans le sens de l’indépendance syndicale, quels que soient les gouvernements, en portant haut et fort nos revendications :

 

·        Augmenter les salaires, les retraites et les pensions.

 

·        Créer des emplois, de vrais emplois  avec de vrais contrats, de vrais statuts, avec de vrais salaires pour vivre décemment et non des contrats précaires rémunérés au rabais, facteurs de la création inquiétante d'une génération de travailleurs pauvres.

 

   ·      Supprimer les CNE et les contrats seniors qui sont de  même nature que le CPE.

 

·        S’oppose à toutes décisions qui auraient pour conséquence la remise en cause de la référence actuelle du temps de travail.

 

·        Renforcer la retraite par répartition, le départ à 60 ans à taux plein. Abroger le décret Balladur et revenir au calcul sur les 10 meilleures années au lieu des 25 dernières années.

 

·        S’opposer à la décision prise par le Président de la République et le Premier Ministre de l’époque, au sommet de Barcelone en 2002, de prolonger l’activité de 5 ans pour tous les travailleurs, les conduisant ainsi à travailler jusqu’à 67 ans.

 

·        Poursuivre l’objectif du retour à la constitution d'une retraite à taux plein, acquise après 37 ans ½ de cotisations pour tous public-privé et secteur nationalisé. Le problème des régimes de retraite n’est pas celui de la démographie mais celui de la répartition des richesses produites, le financement est possible !

 

·        Défendre l’existence et le développement des services publics qui assurent l’égalité de traitement, la péréquation tarifaire et qui s’opposent à la désertification de départements entiers.

 

·        Se battre pour obtenir la renationalisation des services publics remis en cause par les différents gouvernements qui se sont succédés depuis des années et qui ont mené une politique de libéralisation des services publics.

·        Défendre le code du Travail, les statuts, les conventions collectives.

 

·        Lutter pour revenir à notre sécurité sociale égalitaire et solidaire. Lutter pour que les 175 milliards d’euros d’exonérations dues par les patrons soient restitués aux caisses de sécurité sociale. Cela permettrait de prendre en charge les dépenses de santé pour un malade, du début de la maladie jusqu’à la guérison, et de développer plus largement l’hospitalisation publique, les lits et les postes de travail.

     

·        S’opposer à la remise en cause de la représentativité syndicale conduisant à la volonté de certains politiques de mettre en place un syndicalisme rassemblé, contrôlé, financé " à leur disposition". Cela est en totale opposition avec l'indépendance syndicale qui est la référence fondamentale pour FORCE OUVRIERE.

 

·        S’opposer à la remise en cause du droit de grève (droit constitutionnel) par le biais du service minimum voulu par certaines orientations politiques qui s’attaquent ainsi aux fondements mêmes de notre République une et indivisible.

 

L'assemblée générale des syndicats FORCE OUVRIERE de Côte D'or réunie le 1° mai 2007 au siège de l'UD FO (21) 2 rue Romain Rolland mandate l'Union Départementale pour construire et amplifier la mobilisation de ses militants, adhérents et plus largement tous les salariés, actifs, chômeurs, jeunes, retraités en vue d'actions pour répondre à tout mot d'ordre, actions ou campagne lancés par la Confédération si la situation sociale future remettait en cause l'indépendance syndicale, la liberté de négociation, le droit de grève, le code du travail, les conventions collectives, les services publics indépendants du pouvoir politique, garant des fondements de la République donc de la Démocratie.

 

L’Assemblée Générale des syndicats CGT-FORCE OUVRIERE de la Côte d’Or appelle tous les militants et adhérents FO à redoubler d’effort pour faire connaitre nos positions et nos revendications, recruter de nouveaux adhérents, créer de nouveaux syndicats, à renforcer la solidarité interprofessionnelle.

 

Invite tous les salariés actifs, chômeurs ou retraités et tous les jeunes du secteur privé, public ou nationalisé à adhérer et à rejoindre les syndicats et les structures FORCE OUVRIERE pour agir, lutter et renforcer le syndicalisme libre et indépendant, seul garantie du progrès social.

 

NOS REVENDICATIONS SONT CELLES DE L’INDEPENDANCE SYNDICALE

 

AVEC VOUS, AVEC L’UDFO 21

NOUS DEMONTRERONS

NOTRE DETERMINATION

 

Adopté le 1° mai 2007

A l’unanimité moins 2 abstentions

 

 

 
Commenter cet article

eric Jobert 04/05/2007 07:33

Bonjour mes camarades.
Bien belle journée que ce 1er mai.
Bien belle équipe.
Amicalement.
Eric