Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

12 Milliards d’Euros ? Non ce n’est pas une devinette

Publié le 11 Juillet 2007 par UDFO21 in AFOC 21

 Mais bien le « trou » de la Sécurité Sociale

 
Prévu pour l’année 2007
 
SECURITE SOCIALE = « une organisation destinée à garantir les travailleurs et leur famille contre les risques de toute nature… 
 
FO considère que seul un système de protection sociale obligatoire reposant sur les principes de solidarité et d’égalité répond aux attentes des assurés.
 
De ce fait, FO entend condamnerles attaques incessantes et les velléités de remise en cause de la Sécurité Sociale.
 
FO condamne la véritable explosion des exonérations de cotisations sociales qui atteignent 23,9 milliards d’euros en 2006.
 
Sur ce point FO exige des mesures de compensations intégrales dans le cadre de la future « loi sur les heures supplémentaires » et s’inquiète que pour la première fois on vise à exonérer la cotisation salariale et demande aux pouvoirs de renoncer à ces dispositions.
 
FO condamne cette politique dont le but est de faire supporter à la Sécurité Sociale une politique de l’emploi infructueuse et qui a pour conséquence un appauvrissement des comptes sociaux menant à court terme à une privatisation de notre système de Sécurité Sociale.
 
FO exige la clarification immédiate et une plus grande transparence entre l’Etat et la Sécurité sociale, ce qui implique la compensation intégrale des exonérations de cotisations.
 
Le rapport de la Cour des Comptes du 14 septembre 2006 sur l’application des lois de financement de la Sécurité Sociale, relève que la dette de l’Etat à la Sécurité Sociale s’élève à :
 
7 milliards d’Euros fin 2005.
 
Ce qui explique que sur les 12 milliards d’Euros de déficit, l’Etat doit lui-même 7 milliards et qu’aucun remboursement de sa part ne se profile à l’horizon.
 
L’Etat est un mauvais payeur, mais pour compenser un déficit, dont il est responsable à près de 60%, il n’hésite pas à remettre en cause notre système d’assurance maladie et annonce dès maintenant « qu’il faudra mettre la main au portefeuille ».
 
FO combattra tous les éventuels projets du Gouvernement visant à remettre en cause notre Sécurité Sociale. FO NE VEUT PAS  en France d’une santé à deux vitesses : des soins pour les riches et des soins pour les pauvres.
 
Pourquoi présente-t-on toujours les choses du mauvais côté, pourquoi ne dit-on pas que nos dépenses ont permis :
 
-          Une espérance de vie plus longue grâce aux progrès médicaux
-          Diminuer le handicap potentiel de milliers de personnes
-          Sauver la vie de milliers d’enfants
 
Celui qui aujourd’hui râle contre le déficit de la Sécurité Sociale se trouvera peut-être un jour bien aise de pouvoir bénéficier de soins qui, en quelques jours, consommeront des ressources financières des dizaines – voire des centaines- de fois supérieures à ce qu’il aura versé dans toute sa vie.
 
Ce jour là il bénéficiera de la solidarité nationale ….
 
Il est agaçant que l’on montre toujours du doigt les soignants et les patients comme responsables d’un déficit, sans mettre en parallèle les avantages obtenus chaque année pour la qualité de notre société et la part active que le monde de la santé représente dans la production économique de notre pays parce que c’est aussi un secteur qui crée des emplois, paie des charges et des taxes et contribue ainsi à la richesse nationale tant par son activité en France que par ses exportations.
 
 
Unissez-vous avec FO afin de préserver vos droits
 
A des soins identiques pour tous
 
Venez nous rejoindre en adhérent à FO
 
SYNDICAT
 
Libre
Indépendant
Déterminé
 
Pour le Syndicat FO de SEB SELONGEY
La Déléguée Syndicale
France PENOTET
Commenter cet article