Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

ÉDITORIAL DE JEAN-CLAUDE MAILLY

Publié le 31 Juillet 2007 par UDFO21 in FO Juridique

InFOjuridique n°58 de juin 2007
 
 

 

«Libres, indépendants, déterminés », ce slogan de notre dernier Congrès qui s’est tenu à Lille reflète bien la teneur des débats qui se sont déroulés pendant cinq jours.

Nous avons confirmé notre conception du réformisme, un réformisme militant, exigeant, qui allie la négociation à l’action quand elle est nécessaire et qui fonde notre comportement.

En nous positionnant sur tous les sujets, nous sommes désormais en ordre de marche, alors que les mois à venir vont être chargés, notamment dans les relations avec les pouvoirs publics et les négociations avec le patronat.

C’est très sereinement et avec détermination que nous aborderons tous ces dossiers.

D’ores et déjà, nous nous félicitons de l’issue favorable donnée par la Cour d’appel de Paris, le 6 juillet dernier, à l’affaire sur le CNE. Cet arrêt nous donne gain de cause et confirme notre analyse sur le caractère déraisonnable du délai de 2 ans pendant lequel un salarié peut-être licencié sans motivation. Il juge le contrat nouvelle embauche contraire à la convention n° 158 de l’OIT, comme nous le soutenions dès l’origine.

Nous avons tué le CPE en le contestant dans la rue, nous finirons par vaincre le CNE par la voie juridique.

C’est cela aussi le réformisme militant.

Le Bureau International du Travail, sur notre requête, se prononcera, pour sa part, en novembre 2007.

Dans l’attente, cet arrêt de la Cour d’appel nous servira aussi de référence dans la négociation engagée avec le patronat, qui portera aussi sur le contrat de travail.

Jean-Claude Mailly
Secrétaire général
 
Commenter cet article