Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Communiqué le la FGF-FO suite aux déclarations de Fillon

Publié le 3 Août 2007 par UDFO21 in FO Fonctions Publiques

L'Union Départemental FO 21 2 rue Romain Rolland 21000 Dijon vous communique :

C’est mieux que si c’était pire…???
 
 
40.000 ? Non, 22.700 ! C’est votre dernier prix, M Fillon ? Comment s’y retrouver en cette période troublée où le Premier ministre réunit son gouvernement en séminaire, et où les sénateurs Arthuis et Marini prônent des solutions radicales pour « assainir » le budget de l’Etat : coupes sombres dans les effectifs, éclatement de la grille indiciaire avec un point d’indice différent pour chacun des 3 versants de la fonction publique, encadrement drastique des salaires, confirmation du remplacement d’un fonctionnaire sur deux annoncé par le candidat Sarkozy
 
Mais la potion du bon docteur Fillon, issue du séminaire gouvernemental du 31 juillet, semble moins amère : suppression de 22 700 postes « seulement » pour l’année 2008 et 5 ans pour mener à bien « l’assainissement » complet des finances publiques.
 
Toutefois, si l’on se réfère au discours du Premier ministre, le remède ne s’appliquera pas de manière égale à tous les secteurs de la fonction publique : « Cette règle du ½ sera appliquée avec rigueur mais avec trois nuances : pour l’Education nationale, deux fonctionnaires sur trois seront remplacés au regard des missions nouvelles qui lui sont assignées, en particulier pour assurer la mise en place des projets personnalisés de réussite éducative et les devoirs encadrés ; en ce qui concerne la Justice, elle bénéficiera de 1 600 créations d’emplois pour l’ouverture de nouveaux établissements pénitentiaires afin de résorber la surpopulation carcérale. Quant à l’enseignement supérieur et la recherche les effectifs y seront maintenus. ». Les autres ministères se verront donc appliquer strictement la règle du « 1 sur 2 », voire 2 sur 3 non remplacés au ministère des finances.
 
22.700 en lieu et place de 40.000 suppressions de postes, «c’est peut-être mieux que si c’était pire». Néanmoins, il faut rappeler que ces suppressions de 2008 représentent pratiquement le double de celles effectuées en 2007 (12.000).
 
La FGF-FO rappelle qu’il faut ajouter à ces suppressions d’emplois, les gels de postes répétés depuis des années et qui réduisent d’autant le volume des recrutements dans la fonction publique.
 
La FGF-FO dénonce la politique de réduction des effectifs menée de façon ininterrompue depuis 6 ans et ne peut en aucun cas se satisfaire de ces annonces qui participent de la seule logique comptable au détriment d’une réflexion toujours à mener sur les missions et les moyens du service public en général et de la fonction publique en particulier.
 
 
Ce ne sont pas de telles recettes qui permettront de lutter contre le chômage
ni d’améliorer la qualité du service public !
 
 Fait à PARIS, le 1er aout 2007
 
Commenter cet article