Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

CONCURRENCE SANTE PUBLIQUE SANTE PRIVEE

Publié le 3 Août 2007 par UDFO21 in FO Santé

M--dicale.gif

Le syndicat FORCE OUVRIERE
de la Clinique Clément DREVON veut être écouté et entendu sur la reprise de la Clinique par la générale de Santé
 
 
Suite à l’annonce faîte dans la presse local, le syndicat FORCE OUVRIERE de la Fondation Clément DREVON ne peut se réjouir du protocole d’accord signé entre la Générale de Santé et la Fondation. En effet, la GDS aura pratiquement le monopole sur le secteur de la santé privée sur l’agglomération dijonnaise, un secteur privé très lucratif, seul face à elle restera le pôle du secteur public du CHU.
Depuis 2 ans les déléguées syndicaux et les élus du CE se sont battus pour que la Fondation Clément DREVON reste présente dans le paysage dijonnais, représentant un établissement hospitalier de taille humaine.
 
 
N’est-ce pas la véritable vocation d’une Fondation ?
 
Ces 2 dernières années, la Fondation a traversé de nombreuses turbulences :
Départ de 6 praticiens anesthésistes, démission de chirurgiens, démission de soignants, licenciement de cadres etc…, avec toutes les difficultés que cela engendre pour les professionnels et le personnel de continuer à travailler dans la sérénité.
 
Depuis longtemps devant une telle situation, le syndicat FO s’est employé à alerter les services Etats : DDASS, ARH, Monsieur Le Préfet, Monsieur Le Maire de Dijon, Le Conseil Général et Régional et en interne auprès du Président du Conseil d’Administration (Mr WINTER) et les administrateurs. Le sort de la Fondation a semblé préoccuper peu nos différents interlocuteurs qui se voulaient toujours rassurants, pourtant, nous sommes 250 salariés attachés à cette Fondation extraordinaire par son esprit et par la qualité des acteurs et des soins pratiqués par un personnel très compétent.
 
 
Le syndicat FO se pose la question pour l’avenir notamment au niveau de l’emploi :
Etait-ce une volonté délibérée d’affaiblir la Fondation pour la « brader » à la GDS après un semblant de tentative de fusion avec la Mutualité ?
 
Nous rappelons que la Santé est un droit qui doit rester accessible pour Tous et nous nous refusons de cautionner une mise en place d’une médecine à 2 vitesses.
 
Pour le syndicat FO, la santé ne doit pas avoir comme objectif principal l’aspect lucratif, les patients pris en charge et la situation du personnel doit rester la priorité.
 
         La Déléguée syndicale FO
Fondation Clément DREVON
        Rachel BARDET
M--dicale1.gif
Commenter cet article