Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

QUELLES SUITES AU 18 OCTOBRE ?

Publié le 22 Octobre 2007 par UDFO21 in AFOC 21

FLASH INFO de L'Union Départementale FO 21 - 2, rue Romain Rolland - 21000 dijon - Tél : 03.80.67.11.51 - Fax : 03.80.67.01.10 :...
 

transport-76.gif

 Les fédérations de cheminots se réunissent aujourd’hui pour décider de nouvelles actions contre la suppression des régimes spéciaux.

L’ensemble des fédérations des cheminots, (FO, CGT, CFDT, CFTC, CGC et SUD-Rail, UNSA, FGAAC) doivent se réunir cet après-midi pour décider des suites à donner à la grève du 18 octobre contre la réforme des régimes spéciaux. Les organisations syndicales des autres entreprises concernées par le projet gouvernemental (EDF, GDF, RATP, etc.) se retrouveront de leurs côtés mardi pour les mêmes raisons.

La fédération FO Cheminots a indiqué ce matin qu’elle se rendrait à l’interfédérale de la SNCF pour écouter mais aussi pour expliquer que seule une grève reconductible peut faire échec à cette réforme jugée «inacceptable» par tous les agents. Excluant de s’inscrire dans un projet dont elle rejette le cadre général (passage de 37,5 ans à 40 ans), FO Cheminots avait appelé dès la semaine dernière à un tel mouvement reconductible qui a été suivi localement durant tout le week-end.

Après avoir appelé à une «grève carrée» de 24 heures, la CGT-Cheminots a déclaré aujourd’hui que le gouvernement devait «revoir sa copie», sinon elle proposera «de nouvelles actions, y compris dans le cadre d'un mouvement de grève plus long». En attendant lors de la réunion prévue cet après-midi, elle proposera que soit organisée «une rencontre entre toutes les organisations syndicales des professions concernées par la réforme» qui doit «permettre des suites unitaires et interprofessionnelles au mouvement du 18 octobre», a précisé la CGT-cheminots. Celle-ci a plaidé par ailleurs pour que «soit organisée une table ronde sur les régimes spéciaux réunissant l'ensemble des organisations syndicales des entreprises concernées, les directions et le gouvernement». La FGAAC (conducteurs, autonomes), qui avait levé son préavis de grève reconductible au dernier moment sous prétexte d’avoir obtenu des pseudo-garanties pour les roulants, sera également présente à la réunion prévue cet après-midi. «Nous y allons pour écouter et essayer de s'entendre entre fédérations pour déterminer la suite à donner» au mouvement, a déclaré son secrétaire général qui a dit ne pas n’exclure d'appeler à une nouvelle mobilisation. Selon SUD-Rail, «la plupart des fédérations auraient l'intention d'organiser une grève reconductible» car «nous le savons tous, le gouvernement ne cèdera que sous la pression».

Du côté gouvernemental, le ministre du Travail Xavier Bertrand a prévu de rencontrer les syndicats à partir de mercredi. Il s'est dit prêt à «répondre à l'inquiétude des agents» sur deux points, le montant des pensions et le choix des conditions et de l'âge du départ à la retraite, le seul principe incontournable étant le passage de 37,5 annuités de cotisation à 40 ans.



170.gif
Commenter cet article