Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

LE POUVOIR D’ACHAT DANS LES CONFLITS D’AUJOURD’HUI

Publié le 4 Novembre 2007 par UDFO21 in AFOC 21

  Le Site Web de L'Union Départementale FO 21 - 2, rue Romain Rolland - 21000 dijon - Tél : 03.80.67.11.51 - Fax : 03.80.67.01.10, vous  informe  de :  ÉDITORIAL DE JEAN-CLAUDE MAILLY DATÉ DU MERCREDI 31 OCTOBRE 2007

– Grève massive des hôtesses et stewards d’Air France à l’initiative de plusieurs syndicats dont Force Ouvrière. Salaires (en particulier les heures dites de réserve, sorte d’heures d’équivalence) et conditions de travail sont au cœur du conflit.

Alertée depuis plusieurs semaines, la direction de l’entreprise n’avait visiblement pas pris le problème au sérieux. Comme réaction, elle a jugé utile d’attaquer en justice les syndicats pour non-respect du processus d’alerte sociale. Plus de 5 millions d’euros sont ainsi réclamés à Force Ouvrière.

Si Air France avait adhéré à l’UIMM, elle aurait pu faire appel à la solidarité patronale en cas de grève!

Un personnel déterminé, une direction «à côté de ses pompes», et qui fait de la provocation, c’est ainsi qu’un conflit perdure.

– Le 31 octobre, les fédérations concernées par les régimes spéciaux se réuniront, secteur par secteur, pour envisager la suite des événements.

À ce jour, le gouvernement maintient tous ses préalables à l’ouverture de négociations dans les entreprises, à savoir notamment: le passage de 37,5 à 40 ans, l’indexation des pensions sur les prix, la suppression des bonifications et la mise en place de la décote.

Interrogées, les directions des entreprises déclarent n’avoir aucune marge de manœuvre et que tout doit être fait à coût constant, ce qui conduit, par exemple, à étaler l’ancienneté.

Certes, interpellé par des militants Force Ouvrière Paris-Nord lors de la visite, le président de la République a indiqué que les bonifications et la décote ne devaient pas s’appliquer aux personnels en place, mais il aurait été démenti ensuite.

– Le 20 novembre, les fonctionnaires seront en grève et manifesteront pour les salaires, le service public, les effectifs et leur statut.



Tous ces mouvements sont soutenus par la Confédération, comme l’a souligné la Commission exécutive confédérale.

Cette dernière a également décidé d’accroître la pression en matière de pouvoir d’achat, revendication interprofessionnelle présente dans tous les conflits aujourd’hui.

Une campagne ayant pour objectif de déboucher sur des manifestations interprofessionnelles est lancée.

Ne pas bouger, c’est renoncer à voir le pouvoir d’achat des salaires augmenter ou être contraint, comme le veut le gouvernement, de travailler plus ou d’attendre que les prix baissent.

La récente conférence sur l’emploi et le pouvoir d’achat l’a confirmé: aucune mesure concrète, le lancement de groupes de travail devant déboucher au printemps 2008...

Nous sommes mandatés pour l’augmentation du pouvoir d’achat, nous ferons donc tout pour l’obtenir.

bann-06.jpg
Commenter cet article