Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

" Parlons chiffres !!! " 191107

Publié le 19 Novembre 2007 par UDFO21 in Edito In'fo

  new7.gif

piece--1-eu.gif

 

Comment ne pas s’interroger au sujet du pouvoir d’achat des salariés, sujet de contreverse par une incompréhension des chiffres entre les salaires et le pouvoir d’achat, (surtout d’ailleurs après le passage du franc en euros).

 

D’après l’INSEE le pouvoir d’achat devrait progresser en 2007 de 2,8%, avec une inflation en septembre 2007 de 1,5 %.

 

En effectuant leurs courses pour les besoins quotidiens, les salariés ne peuvent pas être convaincus de la réalité  de cette faible augmentation des prix exprimés par ces chiffres.

 

bouton_005.gifRappelons l’augmentation des prix de 1998 à 2007 (sources INSEE) : 

bouton_010.gifPain et céréale + 16,6%. 

bouton_010.gifCarburants + 52,4%. 

bouton_010.gifTabac
+ 89,9%.

bouton_010.gifFioul domestique + 126,3 %.

 

bouton_010.gifLes prévision de hausse actuelles des produits laitiers entre 12 et 20% :


bouton_010.gif le pain 8%

bouton_010.gif les pâtes 10 %

bouton_010.gifDoublement
du prix de l’orge qui entraîne le coût de production de la viande comme les volailles, la charcuterie et le porc.

bouton_010.gifLes pommes de terre 15%

bouton_010.gifLe beurre + 60% avec toutes les conséquences dans la biscuiterie
la pâtisserie et beaucoup d’autres applications.

bouton_010.gifSans parler des fruits et des légumes frais

bouton_005.gifDans le « Bien Public » du 31 octobre, « La restauration collective tire la sonnette d’alarme » une augmentation globale va se traduire par une hausse de 15%.

 

bouton_005.gifConcernant les dépenses de santé, à partir du 1er janvier prochain il faudra prendre encore à charge  pour se soigner,  0,50 € par boite de médicament et 2 € par le transport sanitaire. Celà faisant suite au coût très important que supportent les malades avec le forfait de 1€ par feuille de soins et le forfait de 18€ sur les actes techniques lourds, sans parler du forfait hospitalier et surtout des dépassements d’honoraires. On ne peut que dénoncer cette façon de faire  culpabiliser des malades par le biais de ces franchises, allant dans le sens de la privatisation et de la protection sociale individuelle.

 

bouton_005.gifIl est intéressant de rappeler qu’entre 1998 et 2002 le pouvoir d’achat a augmenté de 3,4% par an et qu’entre 2003 et 2006 il est retombé à 1,9 % par an.
       Chercher l’erreur !

 

bouton_005.gifLa proportion de salariés rémunérés au niveau du salaire minimum est passée de 8,6 % en 1991 à 15,1% en 2006.

bouton_005.gifDe plus 27% des salariés à temps complets perçoivent moins de 1,3 SMIC, et si l’on ajoute les intérimaires, le CDD et les temps partiels, le chiffre des salariés touchant moins que 1,3 SMIC atteint les 40%.
Face à cette situation les hauts revenus on considérablement augmentés à la différence des plus modestes, mais aussi des salaires moyens et médians. 

bouton_005.gifSur 35 millions de foyers fiscaux, 3500 foyers ont déclarés en 2005 un revenu moyen de 1,88 millions d’€, et ceux-ci ont vu leur revenu encore progressé de 42,6% au cours de ces 8 dernières années. Pendant la même période, la hausse réelle des foyers fiscaux des salariés a dû se contenter de 4,6 %.

 

bouton_005.gifLes dépenses « contraintes », logement, assurances, impôts etc., sont passées entre 1960 et 2006 de 22% à 45% en moyenne. Ils absorbent plus de 75% pour les ménages modestes qui sont pourtant eux les plus exposés à toutes les hausses citées plus haut par l’obligation de se chauffer, se nourrir d’éduquer les enfants et d’essayer de vivre décemment, tout simplement !  

 

fleche_103.gifLe gouvernement veut revoir les modes de calculs concernant le pouvoir d’achat.
 


gyrophare-rouge.gif
Mais quels que soit ceux-ci, la réalité est présente et  les plus-values du travail des salariés  doivent servir à une augmentation substantielle des salaires.

 

Pascal PETITBOULANGER membre du Bureau de l’UD FO 21

 

 

carte_visa.gif

billet_50euros.gif

billet_10euros.gif
Commenter cet article