Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

L'inflation au plus haut depuis trois ans - 141207

Publié le 14 Décembre 2007 par UDFO21 in AFOC 21

Bandeau.jpg
 
LEMONDE.FR avec Reuters | 13.12.07 | 17h39  •  Mis à jour le 13.12.07 | 18h06
OAS_AD('Frame1');
 
 
euro_01.gif
En France, l'inflation a atteint au mois de novembre son plus haut niveau depuis août 2004, à 2,4 % sur un an (+ 0,5 % sur le mois), selon les données publiées jeudi 13 décembre par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). "La progression de l'indice des prix à la consommation du mois de novembre résulte essentiellement de la nouvelle hausse des prix des produits pétroliers", précise l'Insee. Les prix des produits pétroliers ont bondi de 6,7 % au mois de novembre, affichant une hausse de 16,3 % sur un an. Les prix de l'énergie, qui incluent ceux des produits pétroliers, ont augmenté de 4,1 % sur le mois et de 10,2 % sur un an.

 

(billet_500euros.gif

  30 milliards d'euros injectés dans l'économie pour le pouvoir d'achatie pour le pouvoir d'achat

"Si l'on combine l'ensemble des estimations chiffrées des redistributions de pouvoir d'achat, c'est près de 30 milliards d'euros (...) qui vont être injectés en année pleine dans l'économie pour augmenter le pouvoir d'achat de nos concitoyens", a déclaré la ministre de l'économie et des finances, lors de son intervention à l'Assemblée nationale. Christine Lagarde a rappelé qu'en plus du projet de loi sur le pouvoir d'achat, des mesures étaient déjà en œuvre ou en voie de l'être. Elle a cité le "paquet fiscal" voté l'été dernier, le texte sur la concurrence ou le "collectif budgétaire" en navette entre les deux assemblées. "Il s'agit là de mesures extrêmement concrètes qui permettent d'obtenir de véritables résultats au bénéfice de nos concitoyens", a dit la ministre. (Avec Reuters.)

"L'inflation est à la hausse", a constaté la ministre de l'économie et des finances, Christine Lagarde, lors d'un débat à l'Assemblée nationale sur les mesures en faveur du pouvoir d'achat présentées, mercredi, en conseil des ministres. 

LA BCE PRÊTE À AGIR

Toutefois, "les prix progressent moins vite en France que dans l'ensemble de la zone euro", souligne Alexander Law, économiste à l'institut Xerfi. La hausse des prix de détail a atteint 3 % en rythme annuel le mois dernier, après 2,6 % en octobre, selon l'estimation précoce publiée fin novembre par Eurostat.

Par ailleurs, la Banque centrale européenne s'est de nouveau alarmée, jeudi, des risques d'inflation dans la zone euro et s'est dit prête à agir pour éviter une flambée des prix, dans son bulletin mensuel. "En agissant fermement et à temps (...), le Conseil des gouverneurs fera en sorte que les effets de second tour et les risques pour la stabilité des prix à moyen terme ne se matérialisent pas", précise le texte.

L'institution monétaire craint que l'inflation ne contamine le reste de l'économie, notamment via des hausses de salaires – ce qu'elle appelle les "effets de second tour". Cependant, elle tempère ses propos en précisant que "les fondamentaux de l'économie restent sains", mais elle restera attentive aux développements sur les marchés financiers.

 

Bandeau-Bas.jpg
Commenter cet article