Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

RÉFORME DE L’ACCÈS AUX SOINS - 030208

Publié le 2 Février 2008 par UDFO21 in AFOC 21

L' Union Départementale Force Ouvrière de Côte d'Or vous informe de :

Flash Infos - Protection sociale n°144 - Janvier 2008
 
Billet d'humeur de Jean-Marc Bilquez, Secrétaire confédéral 
/// Secteur Protection sociale
Bilquez Jean-Marc
Assurance maladie - Allocations familliales - Recouvrement - Commission nationale de prévention des accidents du travail et maladies professionnelle - Mutualité - Prévention - Hygiène - Sécurité
> Envoyer un message 


undefined
 

Le gouvernement prépare pour l’été un projet de loi sur l’accès aux soins.

Ce projet de loi sera la résultante de plusieurs missions et travaux engagés par le Ministère de la Santé depuis maintenant quelques mois.

– Mission Ritter sur les ARS;
– Mission Larcher sur l’hôpital;
– Etats généraux sur l’organisation des soins.

Il est encore trop tôt pour tirer une analyse de ces travaux, le rapport Ritter vient tout juste d’être remis à la Ministre, les deux autres sont attendus pour le mois d’avril.

Pour autant, notre organisation se doit de réaffirmer quelques fondamentaux auxquels nous sommes très attachés.

Si nous reconnaissons que l’organisation de la santé relève aussi de l’aménagement du territoire donc étant intégralement du rôle de l’Etat, nous rappelons notre attachement profond à l’assurance maladie, à sa structure et au mode conventionnel comme système de rapport avec les professionnels de santé.

Il faut aussi rappeler que l’assurance maladie a été construite avec les médecins et pas contre eux, nous ne sommes pas convaincus que parmi les différents partenaires, tout le monde soit aujourd’hui sur cette ligne.

S’agissant de l’accès aux soins, nous savons aujourd’hui que la démographie médicale va décroître à partir de cette année 2008 en aggravant la désertification dans de nombreuses zones tant urbaines que rurales.

La densité médicale française est très moyenne au regard de celle de ses voisins avec qui elle peut valablement se comparer, il y a donc urgence pour redresser la situation, surtout quand on connaît la longueur des études médicales.

Il convient donc de saluer la décision de la Ministre de la Santé d’augmenter le numerus clausus pour le porter progressivement de 7100 à 8000 en 2010.

Nous reviendrons dans les semaines à venir sur l’évolution de l’accès aux soins.

Il est un autre dossier dont on parle peu, celui du bouclier sanitaire. Il mériterait un long développement, auquel nous procéderons à l’occasion d’un prochain flash ou de circulaires du secteur.

Nous marquons aujourd’hui non seulement notre inquiétude mais surtout notre refus de voir se développer ce système.

Le bouclier sanitaire repose la question fondamentale du lien entre santé et revenu, aujourd’hui nous cotisons selon nos revenus et sommes pris en charge selon nos besoins, la solidarité joue en amont au niveau des cotisations.

Le système du bouclier amènerait à ce que nous soyons également pris en charge selon nos revenus.

Le principe fondateur de l’assurance solidaire serait ainsi remis en cause et pousserait les classes moyennes et aisées à cotiser auprès d’assurances privées, avec pour corollaire une démutualisation du risque social.

Le danger est de voir émerger un système dual opposant assurances privées pour les plus aisés et système d’assistance publique pour les plus démunis.

Malgré ces perspectives peu réjouissantes pour notre système d’assurance maladie, je tiens à vous souhaiter à toutes et tous, une bonne année, qui devra être très militante pour gagner, et surtout car c’est indispensable, une bonne santé! undefined

Amitiés syndicalistes.

Jean-Marc Bilquez, Secrétaire confédéral
 
Commenter cet article

55b1czeaoa 17/12/2019 02:01

What is the history of marriage?