Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

TRAVAILLEURS SANS PAPIERS - 260408

Publié le 25 Avril 2008 par UDFO21 in AFOC 21

L'UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE DE COTE D'OR COMMUNIQUE :

Jean-Claude Mailly sera l’invité de France Info vendredi 25 avril à 8h15.


Jean-Claude Mailly sera l’invité de l’émission «Politiquement  Parlant», présentée  par Valérie Treirweiler, mardi 29 avril à 22h15, sur  Direct  8.  

La CGT FO confirme son soutien à la régularisation des travailleurs sans papiers qui se sont manifestés ces derniers jours.

Les syndicats FO des secteurs des services et de la restauration notamment sont confrontés quotidiennement à des situations où des travailleurs embauchés irrégulièrement se trouvent en grande difficulté pour faire valoir leurs droits les plus élémentaires parce que soumis au chantage à l’expulsion.

Si les dispositions réglementaires actuelles permettent d’examiner au cas par cas la situation des travailleurs concernés, FO rappelle qu’elle s’était en son temps adressée au gouvernement contestant que cette démarche demeure à la fois contrainte et restreinte par des considérations d’utilité économique au demeurant aléatoires.

Outre qu’elle réduit la personne à sa valeur marchande, elle peut être source d’inégalité de traitement vis-à-vis des travailleurs concernés, entre ceux pour lesquels l’administration acceptera de délivrer une carte de séjour et ceux pour lesquels elle pourrait le refuser.

Dans la mesure où cette mesure dépend en outre a priori de la seule initiative de l’employeur, cela contribue à accroître la situation de dépendance du salarié et le chantage éventuel à l’expulsion.

Or, à maintes reprises FO a fait connaître sa revendication auprès des pouvoirs publics et du gouvernement que les travailleurs immigrés embauchés illégalement puissent bénéficier d’une régularisation de leur situation dès qu’ils engagent une démarche en lien avec une organisation syndicale représentative pour faire valoir leurs droits.

Pour FO, cette revendication a toute sa valeur aujourd’hui.

Commenter cet article