Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Pas d’ambiguïté - 060608

Publié le 6 Juin 2008 par UDFO21 in udfo21

 

L'UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE DE COTE D'OR COMMUNIQUE :

 

 

Bonjour aux Camarades des Unions Départementales CGT – CFDT – CFTC - CFE CGC – FSU -UNSA – Solidaire

 

 

Comme vous le savez la Confédération CGT-FO ne se joint pas à l'appel à manifester lancé par la CGT et la CFDT le 17 juin prochain.

 

Clairement sur le dossier des retraites nous ne pensons pas que l'on puisse gagner et bloquer les compteurs à 40 ans avec seulement des manifestations toutes les deux ou trois semaines. Nous avons encore présent à l'esprit la situation sur les retraites de 2003.

 

Sans ambigüité nous maintenons notre proposition d'une journée de grève interprofessionnelle dans un premier temps.

 

Sur le dossier du temps de travail et le risque de remise en cause des 35 heures, il est clairement expliqué dans l'article n° 17 de la position dite "commune" que la CGT, CFDT, MEDEF et CGPME ont signé, que l'on puisse déroger à la durée légale du temps de travail et au contingent d'heures supplémentaires par accord.

 

Pour la CGT-FO il y a une véritable ambigüité à vouloir manifester pour défendre les 35 heures en ayant signé un texte qui permet de les supprimer dans les faits.

 

Pour la CGT-FO il est clair que la CGT et la CFDT devraient retirer leur signature de la "position commune" afin de supprimer toute ambiguïté.

 

Pour ces quelques raisons sommairement expliquées l'Union Départementale CGT-FO de Côte d'Or ne se rendra pas à l'invitation de la CGT le 06 juin à son siège.

 

 

Le Secrétaire Général

Gilbert MARPEAUX

 

Réunion à l’UDFO 21 - Jeudi 12 juin 2008 – 14 Heures

  


Avec René VALLADON membre du Bureau Confédéral :

« La représentativité syndicale »

Les nouvelles règles et les conséquences de la « position commune »

Commenter cet article