Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

25 MESURES DE LA COMMISSION POUR L’« APOCAPITALISME » DE LA CROISSANCE - 181010

Publié le 18 Octobre 2010 par UDFO21 in AFOC 21

  


 

La concomitance de la remise du nouveau rapport de la «Commission pour la libération de la croissance française» au chef de l’Etat le 15 octobre et du début de l'examen du budget 2011 à l’assemblée nationale ce jour n’est évidemment pas un hasard.

Les 25 propositions de ce rapport constituent une validation, un faire-valoir au plan d’austérité du gouvernement, tout en allant encore plus loin dans la rigueur et dans la provocation : gel du salaire des fonctionnaires jusqu’en 2013 / gel de certaines prestations sociales / mise sous condition des allocations familiales / nouveaux déremboursements des médicaments / participation financière des malades en affection de longue durée / nouvelle réforme des retraites allongeant la durée de cotisation après 2020. Comme pour montrer que le pire est encore à venir et que les salariés devraient payer de façon durable les effets d’une crise devenue permanente.

Pour la CGT-Force Ouvrière ces nouvelles orientations sont aussi dangereuses et dévastatrices pour les travailleurs et pour notre économie que les 316 recommandations de janvier 2008, dont 60% furent mises en œuvre par le gouvernement avec les effets sur la croissance que chacun pourra apprécier deux ans et demi après…

Malgré ce bilan désastreux, le rapport estime que la croissance française serait d’au moins 2,5% par an avec la stratégie proposée. Chacun peut rêver, la France n’a plus atteint ce niveau de croissance depuis les années 70 puis la mise en place de politiques successives dont l’idéologie capitaliste ultra-libérale constitue justement le cœur des mesures proposées ici.

Les fonctionnaires, les services publics et la sécurité sociale sont les grands sacrifiés par ces 25 «chevaux de l’apocapitalisme» qui piétinent les valeurs de la République. Derrière eux, aucune croissance ne repoussera.

Plus que jamais, il faut cesser d’obéir aux lois des marchés et arrêter de réduire les dépenses publiques et sociales. Une véritable stratégie de croissance passe par une réforme fiscale, juste et redistributive, permettant de répondre aux besoins accrus de services et d’investissements publics et à des politiques publiques ambitieuses pour l’emploi, les aides sociales, l’industrie, la recherche, etc. Une véritable stratégie de croissance repose sur une mise au pas du capitalisme financier.

«Il n’y a sans doute rien à espérer de l’avenir» écrivait Jacques Attali. Avec le second rapport de la Commission qu’il préside, ce pessimisme deviendrait réalité. Force Ouvrière demande une 26e mesure au rapport: celle supprimant les 25 premières.

Commenter cet article