Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

C’est ce jour les élections prud’homales - 031208 !!!!!

Publié le 3 Décembre 2008 par UDFO21 in AFOC 21

LE SERVICE COMMUNICATIONS DE L'UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE DE COTE D'OR VOUS INFORME DE 

C’est aujourd'hui les élections prud’homales.

Ce jour vous allez vous exprimer par le vote physique, à l’urne.

Ce scrutin a deux objectifs majeurs :


Le premier c’est l’avenir des conseils de prud’hommes.

Dernier recours du salarié quand il rencontre un problème dans l’exécution de son contrat de travail avec son employeur; le salarié, dans la grande majorité des cas, obtient satisfaction.

Cette année, soixante-deux conseils de prud’hommes ont été supprimés.

L’avenir de l’institution, qui représente un droit fondamental pour tous les salariés, n’est pas assuré.

De ce point de vue, c’est le taux de participation au scrutin qui sera important.

Plus ce taux sera élevé, plus cela garantira l’avenir de la justice prud’homale, une justice rendue par des femmes et des hommes de terrain formés aux questions juridiques. Le fort taux de confirmation des jugements en appel montre, par ailleurs, le sérieux de la justice prud’homale.

Le deuxième objectif concerne les résultats réalisés par les différentes listes syndicales en présence. Même si ces résultats ne seront pas techniquement pris en compte pour évaluer la représentativité syndicale, les scores réalisés pèseront lourdement, tant psychologiquement que politiquement, dans le paysage syndical et chez les interlocuteurs gouvernementaux et patronaux.

Il y a ceux qui progresseront et se maintiendront et ceux qui perdront plus ou moins des plumes.

Dans le peloton de tête des grandes confédérations, Force Ouvrière se soit de progresser.

Pour y parvenir, nous ne cessons de le dire, il faut d’abord et avant tout faire une campagne de terrain auprès des salariés, ce qui est d’ailleurs l’objet permanent du syndicat.

Tous les militants et militantes, tous les adhérents et adhérentes doivent s’impliquer à la fois dans les entreprises où nous sommes implantés, mais aussi au-delà, y compris par des contacts directs avec nos entourages.

C’est ce travail militant qui assure le socle et l’essentiel du résultat.

Bien entendu, la Confédération a réalisé une campagne nationale d’information et de communication utilisant divers supports (affiches, objets divers, presse, radio). Nous avons y compris réalisé une campagne «web» depuis quelques jours, qui fait parler d’elle (voir le site internet confédéral pour y avoir accès: www.force-ouvriere.fr).

Tout cela est nécessaire mais ce sera la «cerise sur le gâteau».

Ce sont les militantes et militants Force Ouvrière, à tous les niveaux, du privé comme du public, qui sauront porter haut nos couleurs, celles du syndicalisme libre, indépendant, déterminé et ouvert. Soyez aussi, toutes et tous, en contact avec nos unions départementales et locales.

La cinquantaine de déplacements, ces dernières semaines, avec visites d’entreprises, rencontres avec les salariés, meetings, m’a permis de constater le rajeunissement et la féminisation de nos équipes et a renforcé ma conviction. Force Ouvrière a, dans les mois et années à venir, un boulevard pour se développer.

Plus forts, nous nous ferons mieux entendre et ce sont tous les salariés qui en bénéficieront, surtout dans cette période de crise.

Les élections prud’homales sont une étape.

 À vous toutes et tous de la franchir avec succès et de montrer que ce ne sont pas des positions communes sur la représentativité qui gêneront notre force syndicale et que ce qu’il faut aux salariés, c’est bien Force Ouvrière.





Commenter cet article