Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

JOURNÉE DE MOBILISATION LE 29 JANVIER - 181208

Publié le 18 Décembre 2008 par UDFO21 in AFOC 21

LE SERVICE COMMUNICATIONS DE L'UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE DE COTE D'OR VOUS INFORME DE 

Face à la crise
MOBILISATION LE 29 JANVIER
FO, CFDT, CFTC, CGC, CGT, FSU UNSA et Solidaires se sont mises d'accord hier pour appeler «dans tout le pays» à «des grèves et des manifestations» pour «des mesures urgentes», «au service de l’emploi et des rémunérations».

 
C’est fait! Les syndicats se sont entendus pour appeler ensemble à la mobilisation. Lundi, à l’issue d’une réunion dans les locaux de la Confédération FO, à Paris, les organisations FO, CFDT, CFTC, CGC la CGT, FSU UNSA et Solidaires ont décidé d’une «journée nationale de mobilisation interprofessionnelle le 29 janvier» avec «dans tout le pays des grèves et des manifestations». Leur appel s'adresse aux «salariés du privé et du public, aux chômeurs et retraités», car les salariés, les demandeurs d’emploi et les retraités sont les «premières victimes» de la crise économique alors «qu’ils n’en sont en rien responsables». Elle «met à mal la cohésion sociale et les solidarités» et «accroît les inégalités et les risques de précarité», ajoutent les syndicats. Pour eux, «surmonter cette crise implique des mesures urgentes d’une autre nature que celles prises par l’Etat et les entreprises, pour être au service de l’emploi et des rémunérations».

En attendant de se retrouver le 5 janvier prochain afin d’établir une plate-forme revendicative centrée sur l’emploi et le pouvoir d’achat, les syndicats «appellent à agir massivement et interpeller les responsables gouvernementaux, les responsables patronaux et les employeurs pour défendre l’emploi privé et public» mais aussi à «exiger des politiques de rémunérations qui assurent le maintien du pouvoir d’achat des salariés, des chômeurs et des retraités et réduisent les inégalités». Il en est de même de la défense du «cadre collectif et solidaire de la protection sociale et des services publics de qualité qui assurent en particulier tout leur rôle de réponse aux besoins sociaux et de solidarité».

Pour Michelle Biaggi, qui a participé lundi matin au nom de FO à cette réunion des huit organisations syndicales, il s’agit clairement de construire un rapport de forces favorable aux salariés face au gouvernement et au patronat. «Ça suffit comme ça! Ce n’est pas aux salariés de payer les conséquences de la crise », a-t-elle lancé, avant de rappeler, que «le gouvernement a été capable de trouver des milliards d’euros pour les banques et les entreprises et pas un centime pour les salariés alors que pour bon nombre d’entre eux, c’est désormais une question de survie». Tous les syndicats ont fait état d’une demande d’un tel rapport de forces de la part des salariés eux-mêmes. «C’est pourquoi nous sommes sûrs que la mobilisation du 29 janvier sera largement suivie», a déclaré Michelle Biaggi. Toutes les fédérations de fonctionnaires ont prévu de se rencontrer mercredi afin de relayer au mieux cet appel national au niveau de la fonction publique.
Commenter cet article