Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

LE SNPNC ADHÈRE À FORCE OUVRIÈRE: FO, PREMIER SYNDICAT DANS LE TRANSPORT AÉRIEN - 040209

Publié le 4 Février 2009 par UDFO21 in AFOC 21

 

LE SERVICE COMMUNICATIONS DE L'UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE DE COTE D'OR VOUS INFORME DE :


Le Syndicat National des Personnels Navigants Commerciaux (SNPNC) a décidé d'adhérer à Force Ouvrière au travers la Fédération Force Ouvrière de l'Equipement, de l'Environnement, des Transports et des Services (FEETS FO).

C'est fort des valeurs de Force Ouvrière: indépendance, liberté et respect du fédéralisme que l'adhésion du SNPNC a été possible.

Premier syndicat parmi les hôtesses et stewards, constitué en 1954, le SNPNC, syndicat fondé sur l'indépendance et la liberté pour la défense des intérêts particuliers du personnel navigant commercial a décidé de se confédérer. En joignant ses forces à celles des syndicats Force Ouvrière dans le secteur du transport aérien, le SNPNC FO acquiert la représentativité dans le secteur.

Ainsi l'union constituée au sein de Force Ouvrière devient le premier syndicat d'AIR FRANCE et la principale force syndicale dans le transport aérien pour tous les personnels. Les compagnies aériennes et les pouvoirs publics devront en tenir compte.

Engagés dans l'action pour la défense des personnels des compagnies aériennes durant ces derniers mois, notre combat commun a démontré notre capacité à agir ensemble et construire le rapport de force pour préserver les droits des salariés notamment en matière de retraite.

Avec cette nouvelle dynamique, les salariés du transport aérien acquièrent de nouvelles capacités pour renforcer leurs droits et en conquérir de nouveaux. En adhérant au SNPNC FO et aux syndicats Force Ouvrière du secteur, ils se donneront les moyens de faire aboutir leurs revendications.


lundi 2 février 2009
http://www.fets-fo.fr/

Commenter cet article