Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Le 19 mars plus fort que le 29 janvier !!! - 090309

Publié le 9 Mars 2009 par UDFO21 in udfo21

 

LE SERVICE COMMUNICATIONS DE L'UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE DE COTE D'OR VOUS INFORME DE 

Ci-dessous fichier Word du document :

19-mars.doc 19-mars.doc


Continuer comme avant le 29 janvier pour ne pas payer deux fois la facture de la crise :

 

 Le 19 mars plus fort que le 29 janvier !!!

 

 

 

Comme convenu l'ensemble des Confédérations syndicales se sont rencontrées le lundi 9 février pour faire le point après l'intervention télévisée du Président de la République.

 

Les propos tenus par Nicolas Sarkozy n'ont surpris personne tant ses proches se sont épanchés préalablement dans les médias afin de préciser que rien ne changera.

 

Et nous n'avons pas été déçus !

 

Aucune inflexion de la politique libérale menée par le Gouvernement !

 

Aucune mesure envers les salariés touchés de plein fouet par la crise !

 

Aucune initiative de la part de l'Etat employeur vis-à-vis de ses salariés !

 

Aucun coup de pouce au SMIC !

 

Par contre de nouvelles mesures en faveur des entreprises et notamment la suppression de la taxe foncière ou plutôt son plafonnement.

 

Puis, des aides ciblées au secteur de l'automobile après celles versées au secteur bancaire et les nombreuses exonérations de cotisations sociales.

 

Que des aides ciblées soient versées aux secteurs de l'économie française les plus fragilisées, pourquoi pas dans le cadre de l'intérêt général, mais pas sans contrepartie et sans réel contrôle.

 

Les aides de l'Etat doivent s'accompagner de garanties concrètes concernant l'absence de fermetures de sites, de délocalisation et de licenciements.

 

L'Etat doit se donner les moyens de contrôler ses actions en entrant dans le capital des entreprises aidées et en instaurant un contrôle des licenciements.

 

Le Gouvernement doit geler les dispositions du "paquet fiscal" qui se chiffre aux alentours de 15 milliards d'euros pour consacrer cette manne à aider les salariés précarisés.

 

Les salariés français ne doivent pas payer deux fois la facture : en tant que salariés et en tant que contribuables !!!

 

 

 

Il n'y a pas crise pour tout le monde.

 

Les entreprises du CAC 40 ont versé 54 milliards d'euros à leurs actionnaires en 2008 selon le journal "Les Echos" du 13 février 2009.

Exemple :  TOTAL : 6.16 milliards d'euros

                  GDF SUEZ : 5.91 milliards d'euros

                  ARCELOR MITTAL : 5.48 milliards d'euros

                  SANOFI AVENTIS : 3.93 milliards d'euros

                  FRANCE TELECOM : 3.36 milliards d'euros

                  Etc.

 

Ces résultats sont en hausse de 14%, les dividendes atteignent 43 Milliards d'euros.

 

Le record des profits est détenu par le groupe pétrolier TOTAL avec 13.9 Milliards d'euros.

 

Pour FORCE OUVRIERE pas question pour les salariés de payer la crise qui n'est pas la nôtre.

 

Alors le Gouvernement et le Patronat doivent répondre aux revendications

 

 

Le 29 janvier çà s'est vu !

Le 19 mars, faut que çà crève les yeux !

 

Salariés du public, du privé, chômeurs, retraités

Tous unis dans la journée de mobilisation interprofessionnelle,

par la grève et la manifestation

jeudi 19 mars 2009 à 14h 30

(départ) Place de la République à Dijon

 


ATTENTION DES TRACTS POUR L'APPEL A LA GREVE SONT DISPONIBLES A L'UDFO

Commenter cet article

6rm06g55pr 05/12/2019 12:06

We will work with you as a member of our team, and will also allow you to visit our research offices in Stockholm – paying for your ticket and accommodation, as we do believe that a meeting in person will allow you to see how serious we are in building an excellent working relationship.