Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

« protéger entre 200.000 et 300.000 emplois » en 2009 - 130309

Publié le 13 Mars 2009 par UDFO21 in udfo21

  LE SERVICE COMMUNICATIONS DE L'UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE DE COTE D'OR VOUS INFORME DE 
Wauquiez espère « protéger entre 200.000 et 300.000 emplois » en 2009

Le secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez, a fait hier un premier bilan trimestriel des mesures annoncées ces derniers mois. Peu de contrats aidés ont été conclus à ce jour, ce qui suscite un début de polémique.

L'objectif de 330.000 en 2009 est ambitieux.


Pour déminer le terrain social à moins de dix jours d'une nouvelle mobilisation intersyndicale, l'exécutif veut convaincre les Français que le premier plan de relance mâtiné des annonces sociales du 18 février suffit. Le secrétaire d'Etat à l'Emploi s'est attelé à la tâche hier, s'engageant à faire un point chaque trimestre sur les résultats de la politique gouvernementale de l'emploi. Laurent Wauquiez avait déjà prévenu s'attendre « sur plusieurs mois » à une croissance forte du nombre de demandeurs d'emploi. Il n'a donc pas pris le risque de s'engager sur un seuil maximum de chômage en fin d'année, à la veille de la publication de nouvelles prévisions de l'Unedic qui vont aller bien au-delà des 300.000 chômeurs supplémentaires déjà prévus. Il a en revanche affirmé que les mesures prises ces derniers mois devraient permettre de « protéger entre 200.000 et 300.000 emplois » en 2009.

Si le gouvernement compte pour cela sur les contrats aidés dans le secteur non marchand (contrats d'accompagnement vers l'emploi et contrats d'avenir), il va falloir sérieusement accélérer le rythme, au vu des performances des deux premiers mois de 2009.

Le secrétaire d'Etat a accusé certaines collectivités locales de ne pas jouer le jeu, citant la ville de Dijon, dirigée par le sénateur-maire socialiste François Rebsamen.
 Lequel a dénoncé des propos « mensongers ». Laurent Wauquiez a tout de même tenté de minorer la panne, citant des chiffres selon lesquels janvier et février ont été meilleurs que l'an dernier (marqué par un rythme peu élevé). Mais en réalité, alors que l'objectif annuel a été relevé à 330.000 contrats, seuls 23.191 contrats aidés non marchands (CAE et contrats d'avenir) ont été conclus en janvier contre 27.209 en janvier 2008, selon les statistiques du site Internet du ministère du Travail.

Succès du « zéro charges »

Laurent Wauquiez a par ailleurs chiffré à « 50.000 équivalents temps plein » les licenciements que les 34 millions d'heures de chômage partiel demandées depuis le début de l'année pour 330.000 salariés auraient déjà permis. Il a renvoyé à la négociation en cours avec l'Unedic la question des moyens qui seront dégagés pour réaliser le coup de pouce salarial supplémentaire annoncé par le chef de l'Etat sur l'indemnisation des salariés en activité partielle. Le bureau du régime d'assurance-chômage devrait évoquer le sujet aujourd'hui. Alors que les nouvelles prévisions vont enterrer définitivement toute perspective de baisse des cotisations, un consensus pourrait se dessiner sur l'idée de financer le dispositif par l'emprunt.

Laurent Wauquiez s'est enfin affirmé optimiste sur le succès de l'aide à l'embauche dans les très petites entreprises dite « zéro charges ». Il a affirmé constater une « montée en charge » vers l'objectif des 4.000 à 5.000 demandes par jour, tout en reconnaissant que 70 % correspondent à un effet d'aubaine. Il s'est aussi engagé à ce que le chèque de 200 euros pour l'emploi à domicile annoncé par le chef de l'Etat pour les familles et les chômeurs soit opérationnel en juin. Quant au deuxième plan des services à la personne, il sera présenté le 24 mars.

LEÏLA DE COMARMOND, Les Echos
Commenter cet article