Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

BIBERONS TOXIQUES: LE BISPHÉNOL-A REND SOURDES - 220309

Publié le 22 Mars 2009 par UDFO21 in AFOC 21

LE SERVICE COMMUNICATIONS DE L'UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE DE COTE D'OR VOUS INFORME DE :







ASSOCIATION FORCE OUVRIERE

           CONSOMMATEURS

    2, rue Romain Rolland – 21000 DIJON

' :         03.80.67.01.08

03.80.67.01.09

03.80.72.11.38

 6 : 03.80.67.01.10

    / : afoc21.dijon@wanadoo.fr

Article paru dans FO Hebdo n°2887
 
Le bisphénol-A rend sourdes… les autorités sanitaires françaises au principe de précaution. Pourtant, le Canada, l’an dernier, puis les États-Unis, peu enclins à faire passer la santé avant le profit, ont, après d’autres études alarmantes, interdit les biberons contenant du bisphénol-A ou BPA (voir notre rubrique conso du 21 janvier 2009). Quatre-vingt-treize pour cent de la population américaine en est imprégnée, et les enfants plus que les adultes. L’AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments), dont la dépendance à divers lobbies a plusieurs fois été évoquée, continue pourtant d’estimer qu’il n’y a pas péril en la demeure.

Cette substance chimique, également connue sous sa dénomination chimique, le 2,2-bis-(4-hydroxyphényl)-propane, agit comme un perturbateur endo­crinien, c’est-à-dire qu’il contra­­rie le fonctionnement du système hor­monal. Même à faibles doses, il affecte la reproduction et est impliqué dans obésité, cancers du sein et de la pro­state, diabète, dysfonctionnements thyroïdiens...

On le trouve dans la plupart des plastiques transparents et incassables utilisés pour les biberons, les récipients à usage alimentaire, le petit électromé­nager de cuisine, les bouteilles d’eau en plastique rigide, les revêtements des boîtes de conserve et de canettes, les ciments dentaires. Sa présence est parfois identifiée par le code de recyclage n°7 (PC) et, dans une moindre mesure, n°3 (chlorure de polyvinyle) et n°6 (polystyrène). Les aliments étant contaminés par le BPA lors d’une élévation de tempéra­ture, il faut donc éviter de les chauffer dans des récipients en contenant et attendre qu’ils aient refroidi pour les placer dedans. Quant aux biberons, mieux vaut privilégier ceux en verre ou en plastique étiquetés «sans bisphénol A» ou fabriqués à base de polyéthylène, polypropylène ou polyamide.
Commenter cet article