Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

MAÎTRES-CHIENS SANS PAPIERS: LA SNCF CONDAMNE À GRANDE VITESSE-220709

Publié le 23 Juillet 2009 par UDFO21 in AFOC 21

LE SERVICE COMMUNICATION DE L'UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE DE COTE D'OR VOUS INFORME DE :



Après avoir externalisé et fait pression sur la sous-traitance, la compagnie ferroviaire fait mine de s’indigner.

 
Se sentant soudain investigatrice, la SNCF a annoncé vendredi, que, après «enquête», elle avait décidé de résilier son contrat de gardiennage dans des gares parisiennes et réseaux transiliens passé avec la société Vigimark, accusée d’avoir employé, en sous-traitance, des sans papiers comme maîtres-chiens, dont près d’une quarantaine ont par ailleurs lancé une action collective de régularisation. Quelques jours auparavant, le ministre de l’Immigration avait de son côté fait savoir qu’il allait transmettre le dossier à la justice, «compte tenu de l'ampleur et de la gravité des faits».

La promptitude de la SNCF peut être considérée comme toute relative quand on sait qu’elle avait déjà été informée, ne serait-ce que l’an dernier, de ce problème qu’elle a contribué à créer en jouant aux externalisations, notamment en matière de sécurité et de nettoyage, se comportant en parfaite entreprise publique en voie de privatisation. Pour sa défense, Vigimark n’a d’ailleurs pas manqué de souligner que lors de sa reprise du marché, «sous-traitance comprise» en 2005, elle avait «hérité de cette situation» et qu’elle avait à ce sujet rencontré la société ferroviaire dès novembre 2008.

S’avouant «malheureusement peu étonné» par l’affaire, Jean Hédou, secrétaire général de la Fédération équipement, environnement, transports et services de Force Ouvrière (FEETS- FO), a rappelé que cette dernière avait déjà posé la question des passations de marchés par la SNCF dans une lettre ouverte. Et d’ajouter: «un tiers des activités dans le secteur des services» trouve son origine dans des «donneurs d’ordre public; ils se doivent d’être exemplaires. Surtout dans le domaine de la sécurité». Pour lui, dans le cas de figure en question, il «faut régulariser ces sans-papiers», «sinon, c’est la double peine».

Commenter cet article