Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Le combat continu pour Céric !!! - 300909

Publié le 29 Septembre 2009 par UDFO21 in AFOC 21


Des représentants de l'entreprise Ceric de Nolay ont rencontré hier à Beaune leur direction, alors qu'une manifestation est prévue demain à Montchanin. «O n n'a pas du tout l'intention de rompre le dialogue, ni d'abandonner Ceric. » Hier au sortir d'une réunion avec les délégués du comité d'entreprise de Ceric automation, le P-dg de Keyria, auquel appartient Ceric, Charles Antoine de Barbuat, s'est voulu rassurant. « Il s'agit de concentrer nos efforts pour trouver des solutions », a poursuivi Charles Antoine de Barbuat, qui avait à ses côtés Jean-Michel Strauss, directeur du site de Nolay. La réunion s'est tenue hier lundi dans un hôtel de Beaune, devant lequel s'était rendue une centaine de salariés de l'entreprise placée en redressement judiciaire depuis le 31 juillet dernier. Un lieu de rendez-vous que n'ont pas manqué de pointer du doigt certains salariés en lançant : « On n'est pas des voyous, les voyous ce sont les patrons. » Hormis cette volonté de maintenir le dialogue, les salariés n'ont visiblement pas appris grand-chose et encore moins été rassurés quant à leur avenir, si ce n'est qu'une réunion similaire doit se tenir le 16 octobre. A Nolay, cette fois, a promis Charles Antoine de Barbuat. D'ici là une manifestation est prévue demain mercredi à Montchanin, Ceric Automation employant 190 personnes sur le site de Nolay et 33 sur celui de Montchanin. « On avance au juger », ont reconnu les représentants des salariés, pour qui « le rapport de force se met en place. » D'où cette manifestation à Montchanin, mais aussi le projet d'une action à Paris au siège du groupe Legris, Ceric étant filiale du groupe Keyria, lui-même filiale du groupe Legris Industries.
Commenter cet article