Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Taxe professionnelle : les vrais perdants de la réforme - 091109

Publié le 8 Novembre 2009 par UDFO21 in udfo21



2009-11-08 07:01:02 | Hypos - Marianne2 Selon Hypos, ce sont les particuliers et les entreprises de service qui devront cracher au bacinet après la suppression de la taxe professionnelle Le blog de Hypos Le projet de loi de finance (PLF) pour 2010 propose la suppression de la taxe professionnelle. Entreprises et particuliers s'inquiètent. La réforme fiscale ne profite pas à toutes les entreprises de manière équitable : - Les grands gagnants: les industriels, puisque leurs investissements (machines outils, équipements lourds) sont très importants. Le chef de l'Etat l'a dit clairement: cette réforme fiscale vise à stopper la délocalisation des usines, soumises à une concurrence internationale forte. - Côté perdants: les entreprises de service, telles que l'intérim, le conseil ou les services à la personne. Elles génèrent une forte valeur ajoutée et sont donc particulièrement touchées par la cotisation complémentaire. Or, amputer la valeur ajoutée, c'est réduire les capacités d'embauche du secteur, insiste Christian Poyau, ancien président de Croissance Plus, dans une tribune publiée par Les Echos . Les services emploient 70% des actifs. Les ménages, victimes collatérales Réduire les taxes sur les entreprises, cela reviendra à terme à augmenter la charge fiscale sur les ménages, selon l'Association des petites villes de France (APVF). Plus précisément, les ménages "payaient 48% de l'impôt local, ils en paier[ont] 73% après la réforme", selon l'ancien ministre socialiste André Laignel cité par le mensuel Maires de France. Merci qui ? Retrouvez le blog de Hypos
Commenter cet article