Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Coup de froid sur les magasins ED, les salariés attendent le dégel - 300110

Publié le 30 Janvier 2010 par UDFO21 in udfo21




ACTUALITÉ SOCIALE Coup de froid sur les magasins ED, les salariés attendent le dégel samedi 30.01.2010, 05:07 Devant l'enseigne de Linselles, un souffleur avait été installé. Sept degrés. C'est la température relevée, vendredi matin, dans l'enceinte du magasin ED de Neuville-en-Ferrain. Des conditions pas franchement idéales pour travailler sereinement. « Cette situation dure depuis des années », explique laurent Félin, secrétaire du Comité d'entreprise et délégué syndical force ouvrière. L'homme rapporte d'ailleurs le cas de plusieurs employées en arrêt maladie en raison de ce froid. Une caissière déplore quant à elle de nombreuses gerçures aux doigts. Problème résolu à Linselles Ces températures polaires semblent également affecter les clients du magasin. Eux aussi auraient froid, au point de ne plus vouloir faire leurs courses ici. « D'après les chiffres que j'ai observés, témoigne Laurent Félin, le chiffre d'affaires a baissé de 16 % la semaine la plus froide, à la fin du mois de décembre. » Claude, client régulier du magasin, confirme : « Je me déplace en scooter, je suis donc pratiquement obligé de venir faire mes courses ici. Et encore, je ne fais que passer. Mais c'est honteux de laisser travailler les caissières par un froid pareil. » Laurent Félin déplore aussi que les tenues d'hivers, plus chaudes et promises de longue date, n'auraient toujours pas été livrées. Au magasin de Linselles, où les mêmes soucis avaient été signalés, le problème semble avoir été résolu ces derniers jours. Après des semaines de plaintes de la part des salariés, la direction a été contrainte de remettre en état les installations de chauffage. Le souffleur d'air chaud, installé devant l'entrée du magasin, devrait être retiré dans les prochains jours. « Économiser, même sur le chauffage » Pour le délégué syndical, l'origine de ces difficultés est toute trouvée : « La direction veut économiser sur tout, même sur le chauffage. Dans le même temps, les salariés continuent de venir travailler chaque matin. C'est un gage de professionnalisme, car ils pourraient user de leur droit de retrait. En dessous de treize degrés, ils n'ont, normalement, pas le droit de travailler. » Laurent Félin associe le début des problèmes à l'arrivée, il y a deux ans, d'un nouveau directeur général dans l'entreprise de hard discount. La direction régionale, pointée du doigt, est restée injoignable toute la journée d'hier. En attendant, les salariés continuent de travailler, dans leur magasin presque entièrement... surgelé. • V. SW.
Commenter cet article