Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

C S I

Publié le 8 Novembre 2006 par UDFO21 in AFOC 21

L'internationale
 
La semaine dernière à Vienne est née la CS I: Confédération syndicale internationale.

Jusqu'à ce jour coexistaient depuis plus de cinquante ans trois organisations syndicales internationales: la CISL (à laquelle nous appartenons depuis son origine), la CMT (confédération de sensibilité et référence chrétiennes) et la FSM (organisation communiste).

Historiquement, pour la France, FO a fait partie des fondateurs de la CISL, CISL que la CFDT a rejointe en 1989. La CFTC appartenait à la CMT et la CGT adhérait, jusqu'en 1995, à la FSM.

Depuis 1949, à différentes occasions, des rapprochements avaient été tentés entre la CISL et la CMT.

Ils avaient tous échoué, notamment par le refus de cette dernière.

La décision de cofonder la CSI a été prise par les membres de la CISL et de la CMT, qui ont également ouvert la CSI à des organisations non affiliées sur le plan international (une dizaine, dont la CGT et la CUT colombienne).

Deux ans auront été nécessaires depuis le dernier congrès de la CISL au Japon en décembre 2004 (cf. FO Hebdo n°2690, du 22 décembre 2004). Force Ouvrière a déposé des amendements sur les statuts de la CSI dont certains ont pu aboutir (tels que l'objectif d'émancipation des travailleurs).

La CSI regroupe plus de 300 organisations dans 150 pays et représentera plus de 160 millions d'adhérents sur tous les continents. Elle est, de loin, largement composée des organisations qui formaient la CISL, sur les bases du syndicalisme libre et démocratique, qualificatifs auxquels, pour notre part, nous ajoutons celui de l'indépendance.

La CSI créée, il va maintenant falloir la faire vivre et démontrer son utilité concrète pour les travailleurs, conformément au principe et à la pratique de l'internationalisme ouvrier.

Comme je l'ai indiqué à la tribune du congrès de Vienne, des écueils et dangers sont à éviter. Ce serait le cas s'il advenait demain que la CSI se structurait en courants ou tendances. Ce serait encore le cas si la CSI glissait du rôle d'organisation syndicale vers celui d'ONG.

La CSI, comme la CISL auparavant, n?est pas une holding donnant ses consignes à des filiales. Chaque organisation demeure libre, bien entendu, de ses positions. Comme pour la CES, nous affirmerons nettement nos points d'accord et de désaccord. La CSI est le produit des organisations qui y adhèrent et n'intervient en rien sur les situations syndicales nationales.

Ce n'est que si elle passe tous ces obstacles, si elle respecte les différentes sensibilités sans créer de courants, ce qui est une exigence d"indépendance, que si elle reste conforme à ses objectifs de solidarité, de paix et de liberté que la CSI pourra être une arme utile aux travailleurs sur tous les continents.

Exiger partout le respect et le contrôle des normes internationales du travail doit être prioritaire. Cela vaut en particulier pour l'action d'organismes tels que le FMI, la Banque mondiale ou l'OMC. Faire respecter la liberté d'association, la liberté de négociation, l?interdiction du travail forcé et du travail des enfants et la non-discrimination dans l'emploi ne souffre ni faiblesse ni compromission.

La réunion de Vienne fut aussi l'occasion pour les confédérations françaises de négocier entre elles, compte tenu du nombre limité de postes, les responsabilités des uns et des autres. Il en sera ainsi notamment entre le comité directeur de la CES, le bureau exécutif de la CSI et le conseil d'administration du BIT, poste que continuera à occuper Force Ouvrière jusqu'en 2011.

Le congrès fut enfin l'occasion d'avoir de nombreux échanges avec des délégations étrangères (une vingtaine pour Force Ouvrière, sur différents continents).

La CSI est née. Il va maintenant falloir qu'elle montre le plus rapidement possible son efficacité.

Comme nous le faisions avec la CISL, nous prendrons toute notre place à la CSI, conformément à ce que nous sommes: libres et indépendants.
 
Propos que J-C MAILLY  avait également tenu lors de notre congrès
 
Commenter cet article

635gk1w4i9 01/12/2019 18:15

If the door of the dark room is closed (remember you left it open) abort the mission

36gqjio48y 30/11/2019 15:09

Sometimes those answers will come in the form of new questions.