Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Emploi et revenus

Publié le 12 Décembre 2006 par UDFO21 in AFOC 21








Emploi et revenus
Les propositions des syndicats

Les cinq confédérations souhaitent que la conférence à laquelle elles sont conviées jeudi se concrétisera par des mesures fortes pour augmenter le pouvoir d’achat des salaires et lutter contre la précarité.
La conférence de l'emploi et des revenus, qui réunira jeudi gouvernement, patronat et syndicats, «sera un temps fort du diagnostic» mais aussi «un temps de décision», a déclaré hier le Premier ministre, Dominique de Villepin, avant de promettre des «propositions pour déboucher sur des mesures concrètes». Les syndicats ne manqueront pas de lui en suggérer quelques-unes, sachant que la tenue de cette conférence avait été annoncée à la fin de l’été pour répondre à leurs revendications incessantes sur le pouvoir d’achat et l’emploi.

En matière de pouvoir d'achat, FO demandera au gouvernement de «relancer les négociations salariales dans les branches professionnelles», en particulier dans les «73 branches qui sont restées ou repassées sous le niveau du SMIC». Rappelant que les fonctionnaires n'avaient été augmentés que de 0,5% plus un point d'indice cette année, la centrale réclamera aussi «une nouvelle négociation dans la fonction publique», une «révision du système de la prime transport», dont elle déplore le caractère «non obligatoire» ainsi que l'instauration d'un «indice du coût de la vie» qui permettrait de «mesurer précisément» l'évolution du pouvoir d'achat. Au sujet de «la qualité de l'emploi», FO remettra sur la table son idée de «surtaxer l'emploi précaire» et de «conditionner les aides publiques aux entreprises à un certain nombre d’engagements clairs de leur part».



Outre le «SMIC à 1.500 euros», la CGT demandera au gouvernement de revenir sur la diminution à 10% «de la rémunération des heures supplémentaires dans les petites entreprises. Sur l’emploi, elle demandera, notamment «d’interrompre le recrutement en CNE (contrat nouvelles embauches, créé en août 2005, qui permet aux entreprises jusqu'à vingt salariés de licencier sans préavis pendant deux ans, NDLR)».

En matière de pouvoir d’achat, la CFDT réclamera pour sa part des mesures sur le logement et la couverture santé complémentaire. Ce qui implique, selon elle, le blocage des hausses de loyers dans certaines zones et un accès facilité à une complémentaire santé, en particulier pour les jeunes et les retraités. À court terme sur l’emploi, elle proposera un «accompagnement sur-mesure (formation, logement, transport)» pour les jeunes sortis du système scolaire sans qualification. À long terme, la CFDT veut avoir une réforme des exonérations de charges sociales et un recentrage de la prime pour l'emploi sur le retour à l'emploi.

Pour la CFTC, «il faut imposer des charges sociales accrues aux entreprises recourant davantage aux emplois précaires et au temps partiel subi, dont sont victimes principalement les jeunes et les femmes». Quant aux salaires, selon la confédération chrétienne, il faut «relancer les négociations salariales dans les branches d'abord sur les minima, puis sur les grilles de qualification, et dans la fonction publique, pourquoi ne pas appliquer l'obligation annuelle de négocier sur les salaires existant dans le privé?».

Enfin la CGC, qui souhaite se concentrer sur le sort des classes moyennes, évoque la nécessité d'un «salaire minimum interprofessionnel plancher» pour les cadres et de «revenir à un principe d'augmentation collective minimale dans les entreprises». Car, explique-t-elle, «avec le système d'augmentation individualisée, certains cadres n'ont pas d'augmentation pendant plusieurs années».

Rendez-vous jeudi pour savoir si les «mesures concrètes» promises par le Premier ministre refléteront les propositions des syndicats.

Commenter cet article

q8j8u5ew8x 21/12/2019 08:59

Performing below small contract is definitely prevalent apply for the authors.