Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Don de RTT - 290811

Publié le 29 Août 2011 par UDFO21 in AFOC 21

bandeau-UDFO-21.jpg

 

 


 

 

Communiqué

 

 

Passer de la générosité à la solidarité collective

 

 

Si la Confédération Force ouvrière salue l’élan de générosité des salariés de Badoit envers leur collègue frappé par un drame familial, elle s’interroge sur la portée de la proposition de loi présentée par le député M. SALEN. Cette dernière permettrait, à un salarié de « donner » du temps épargné sur son Compte Epargne Temps à un autre salarié dans des cas très précis.

 

Premièrement, FO rappelle que le Code du travail prévoit déjà un congé permettant à un salarié de s’absenter, pendant 3 mois renouvelable, afin de rester auprès d’un proche subissant une perte d’autonomie grave et ce, dans des conditions fixées par la loi : il s’agit du Congé de soutien familial prévu à l’article L. 3142-22. Seul bémol, et il est de taille, ce congé n’est pas rémunéré !

 

Deuxièmement, Force ouvrière rappelle également que la création d’un C.E.T doit être prévue par un accord collectif d’entreprise ou à défaut un accord de branche. Ainsi, cette proposition risque d’accentuer l’inégalité de traitement entre les salariés des grandes et des petites entreprises : entre ceux qui bénéficient d’un accord d’entreprise et ceux qui n’en ont pas, entre les travailleurs couverts par un accord de branche et ceux qui n’ont rien !

 

Force Ouvrière fait une proposition très simple : modifier l’article L. 3142-22 du Code du travail en disposant que le Congé de soutien familial soit rémunéré. Cette modification législative, qui bénéficierait à l’ensemble des salariés, répondrait au souci légitime du député SALEN.

 

Alors que l’accompagnement de personnes lourdement handicapés ou en fin de vie, devient un véritable problème de société, il est temps de passer de la générosité et de l’émotion à la solidarité collective, en organisant par la loi républicaine, le soutien de salariés, parfois isolés et sans ressources financières.

 

Com. Don de RTT[1] Com. Don de RTT[1]

Commenter cet article