Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

FILLON III: DROIT DANS LES BOTTES DE LA RIGUEUR - 011210

Publié le 1 Décembre 2010 par UDFO21 in Président RF Sarkozy

bandeau-UDFO-21.jpg

 


 

Reconduit à son poste, le Premier ministre a prononcé devant l’Assemblée nationale, mercredi 24 novembre, son discours de politique générale: plus de rigueur, plus de «réformes.»

La Voix du Nord
Le Premier ministre assume pleinement le «choix de la vertu budgétaire» et confirme la fermeture des guichets de la relance: «Il n’y aura plus de dépenses publiques supplémentaires pour relancer la croissance.»

Le Figaro
Il a également annoncé «qu’il veut inscrire dans la Constitution “des principes garantissant la maîtrise des finances publiques”. C’est le “choix de la vertu budgétaire, au nom de notre indépendance [...], au nom de l’avenir”, a-t-il justifié». Mais l’avenir de qui, au juste?

20 minutes
Car, et ce sont les belles histoires du Père la rigueur, il y a «le fardeau de la dette qui pèse au-dessus de chaque berceau». Un cadeau de la fée financière?

Le Progès
Il a «essayé certaines envolées lyriques pour donner un peu de dynamisme et d’éclat à son discours», déclarant: «Nous sommes les héritiers de rêves acharnés. Je suis persuadé que ce rêve est vivant!» Surtout au MEDEF.

Ouest-France
Qui a de quoi espérer encore plus: «Nous devons aujourd’hui relancer nos politiques de l’emploi et progresser dans la voie de la flexisécurité.»

Le Journal du Dimanche
Il a même «exhorté les députés à “continuer de rénover” les lois sociales».

Libération
«Il assume son bilan», et se dit fier d’avoir «réformé les universités et les retraites», «instauré le service minimum», d’être celui qui n’a pas à «s’excuser pour son courage», puisqu’il sert «l’intérêt général». Mais de qui, au juste?

L’Union-L’Ardennais
L’éditorialiste du journal champenois est, lui, «resté perplexe devant la citation empruntée par le Premier ministre à Victor Hugo: “On ne va pas au vrai par une route oblique.” Autrement dit, la vérité demande d’aller droit au but. J’allais approuver, dire que cela relève du bon sens quand, je ne sais trop pourquoi, me sont venues à l’esprit deux expressions: “droit dans ses bottes” et “aller droit dans le mur”»...
Commenter cet article