Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Journée d'action - 010312

Publié le 29 Février 2012 par UDFO21 in Confédération

bandeau-UDFO-21.jpg


 

RASSEMBLEMENT À BRUXELLES CONTRE LE NOUVEAU TRAITÉ, À L’APPEL DE LA CES

La CES (Confédération européenne des syndicats) a appelé à une journée d’action le 29 février, avec comme point d’orgue un rassemblement devant le siège du Conseil de l’Union européenne à Bruxelles.

Les chefs d’État et de gouvernement doivent en effet s’y réunir ces 1er et 2 mars pour signer formellement le traité* imposant la fameuse règle d’or budgétaire à tous les pays de la zone euro. «La CES s’oppose à ce nouveau traité», a déclaré le comité directeur de l’organisation syndicale européenne réuni le 25 janvier, expliquant notamment: «Nous sommes convaincus que les propositions du traité affaibliront l’Europe au lieu de la renforcer. Le nouveau traité réduira le soutien de la population pour l’intégration européenne, ralentira la croissance et augmentera le taux de chômage.»

Pour «restaurer la confiance des travailleurs et des citoyens»

Et de souligner: «[...] Entériner dans les constitutions ou législations nationales un respect strict des règles de déficit public ne fera qu’aggraver la crise actuelle.» Dans cette déclaration, la CES réitère sa demande pour qu’un Protocole social soit intégré aux traités européens. Sa secrétaire générale, Bernadette Ségol, soulignait le lendemain dans un communiqué de presse: «Ce traité rassurera sans doute les amis politiques de la chancelière Merkel mais pas les millions de chômeurs et de travailleurs pauvres et précaires d’Europe qui attendent le soutien ferme des institutions européennes [...] Ce dont nous avons besoin, c’est d’un contrat social pour donner un nouvel élan à l’Union européenne et restaurer la confiance de ses travailleurs et de ses citoyens.» Une délégation FO, conduite par Andrée Thomas, Secrétaire confédérale chargée du secteur international a participé au rassemblement de Bruxelles. Simultanément, en France, les Unions départementales FO ont diffusé largement un tract mettant en avant les slogans «Non à l’austérité en Europe, Non à la précarité, priorité aux salaires, à l’emploi, au travail et à la négociation collective».

*Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l’Union économique et monétaire. Un deuxième traité déjà signé le 2 février est aussi en cours de ratification, il instaure le Mécanisme européen de stabilité qui conditionne toute assistance financière à l’acceptation de la règle d’or.
Commenter cet article