Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

La Victoire du syndicat FO Acrodur Longvic 21 - 261210

Publié le 26 Décembre 2010 par UDFO21 in AFOC 21

bandeau-UDFO-21.jpg


BRAVO pour la Victoire

du syndicat FO Acrodur Longvic



Vidéo complète RC UDFO21

Les salariés d'Acrodur verront leur salaire majoré de 150 euros, Il aura fallu six jours aux salariés d'Acrodur, pour obtenir gain de cause. 

Jeudi, ils avaient quitté leur poste de travail pour bloquer le leur atelier de production, basé à Longvic. Installés devant l'entrée du site, et armés de banderoles, les grévistes demandaient une revalorisation salariale de 200 euros net pour l'ensemble des employés.

A force de discussions et de négociations, les salariés et la direction s'est finallement mise d'accord : chacun verra sa feuille de paie majorée de 150 euros brut dès janviers 2011. Une deuxième revalorisation, de 40 euros brut cette fois-ci, sera également mise sur la table un an plus tard, en janvier 2012.

«Nous sommes satisfaits et nous reprendrons le travail mercredi matin» assurait hier soir Driss El Asery, délégué syndical FO et salarié d'Acrodur. Si le directeur , Jacques Desbrosses, a finallement validé cette revalorisation, il précisait, lundi, que les salariés avaient toutefois déjà reçu recemment «un 13e mois et une prime d'intéressement chiffrée entre 2 et 3 000 euros par tête».

«Certes, les salariés s'estimaient sous-payés» expliquait à son tour Régis Criton, du syndicat FO. Dans un communiqué, un délégué syndical annonce en effet qu'un salarié ayant 30 ans d'ancienneté serait payé 1 100 euros par mois..

Le débrayage, initié par le syndicat unique FO, a été suivi par 85 % des salariés, soit une trentaine de personnes.

Acrodur est un spécialiste du traitement de surfaces de pièces, et oeuvre sur le marché des industries mécaniques, du nucléaire ou encore de l'aéronautique.


Commenter cet article