Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

Trois questions à ... Manuel Diestré, délégué syndical FO Erhel-Hydris - 130412

Publié le 12 Avril 2012 par UDFO21 in La Vie des Syndicats

Bandeau.jpg

 


new_049.gif


 


«ON PEUT TENIR DEUX ANS S’IL LE FAUT»

 

Article paru dans FO Hebdo n°3026

FO Hebdo:
fleche_103.gifComment en êtes-vous arrivés à concevoir une passerelle de bateaux ? 
 
bouton_010.gifManuel Diestre:
C’est un prototype sur lequel on avait commencé à travailler et qui a été abandonné par le patron. On s’y est remis et on a réussi à la monter, sans plan ni bureau d’études. Pour la matière première, on a utilisé des pièces détachées des chaînes qu’on a adaptées. On va bientôt le mettre sur internet pour voir si quelqu’un est intéressé. On cherche aussi à améliorer un hayon pour lequel on avait gagné le prix de l’innovation en 2001. Il était bourré d’électronique et on essaie de le refaire en version électrique, plus facile à utiliser. 

FO Hebdo:
fleche_103.gifAvez-vous les moyens de tenir encore longtemps?
 
bouton_010.gifManuel Diestré:
Oui, j’avais dit en novembre au sous-préfet qu’on pouvait tenir deux ans s’il le fallait, il n’avait pas apprécié.
La mairie nous soutient, elle nous fait livrer des plateaux-repas tous les jours, ça nous aide financièrement.
Un journaliste m’a appris qu’on avait battu le record d’occupation d’usine en Côte-d’Or, qui était de 110 jours.
Nous on ne veut pas battre un record, on veut un repreneur.
En 2009 on avait déjà occupé l’usine pendant trois semaines et on avait été repris, on se dit pourquoi ça ne marcherait pas une deuxième fois?
C’est dur quand même pour les nerfs, heureusement on a nos femmes qui nous soutiennent. 

FO Hebdo:
fleche_103.gifVous ne craignez pas une expulsion?
 
bouton_010.gifManuel Diestré:
On s’attend à être expulsés par les forces de l’ordre, mais pas avant le premier tour de la présidentielle.
Pour l’instant, les candidats en campagne nous font des courbettes.
On a déjà essayé de nous couper le gaz et l’électricité, mais on a résisté.
Si les gendarmes viennent, on les a prévenus qu’on ne se laisserait pas faire. 


FO Métaux

 

Commenter cet article

L'espagnol ton fils 10/02/2021 13:23

Cette homme est un exemple....de se battre'' pas pour vivre mais survivre déjà que depuis l'Euro la France va mal mais cette homme avec certains de ses collègues se sont battues est ont résistés jusqu'à la fin quitte a ne pas etres payers pendant plus de la moitié d'1ans ''est le pire ses q'u ils ont des familles à nourrir pour certains.

L'espagnol ton fils 10/02/2021 13:23

Cette homme est un exemple....de se battre'' pas pour vivre mais survivre déjà que depuis l'Euro la France va mal mais cette homme avec certains de ses collègues se sont battues est ont résistés jusqu'à la fin quitte a ne pas etres payers pendant plus de la moitié d'1ans ''est le pire ses q'u ils ont des familles à nourrir pour certains.