Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

La France et le défi géopolitique du G20 - 051009

Publié le 5 Octobre 2009 par UDFO21 in AFOC 21

LE SERVICE COMMUNICATION DE L'UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE DE COTE D'OR VOUS INFORME DE :


Par Christophe Barbier, publié le 24/09/2009 14:36 - mis à jour le 24/09/2009 15:03

Depuis le désastre de 1940, la France est soumise au même défi géopolitique: comment paraître plus grande qu'elle n'est, comment obtenir une considération, voire susciter de la crainte, au-delà de ce qu'autorisent ses données démographiques, économiques et militaires. Il en est de la nation comme de Matamore: elle fait en sorte que le quidam regarde son ombre allongée par le soleil couchant, terrifiante, plutôt que son corps malingre. De Gaulle usa ainsi de sa silhouette gothique et dota de surcroît le pays de l'arme nucléaire, qui transforme en inexpugnable géant le moindre Poucet. Ses successeurs glorifièrent la patrie des droits de l'homme, espérant gagner en estime morale ce qu'ils ne savaient restaurer en respect diplomatique: puisque nous n'avons plus les moyens de donner une bonne leçon à qui que ce soit, nous sommes devenus donneur de leçons universelles! Il y avait en ces stratégies une grande part d'illusionnisme, la France brûlant de la poudre de perlimpinpin en guise de feu d'artifice.

Nicolas Sarkozy poursuit le même but, mais il a changé de méthode. Le G20, après l'Union pour la Méditerranée et la présidence française de l'Europe, montre comment il procède. D'abord, il y a la rapidité: le premier à bouger ne peut être évincé des discussions ; et si la mouche du coche ne choisit pas la direction du carrosse, elle peut toujours dire qu'elle a inspiré le galop! Ainsi agit-il envers la Russie dans l'affaire géorgienne, ou avec les Etats-Unis, paralysés par leur campagne présidentielle, lors de la crise de l'automne 2008. En revanche, la Chine écrasant le Tibet révolté ou Israël bombardant Gaza remirent la mouche à sa place...

Rapidité et influence, un pari paradoxal

Ensuite, le président français joue le nombre, comme le prouvent son attachement au G20, sa volonté d'ouvrir le directoire du Fonds monétaire international ou son combat pour un Conseil de sécurité de l'ONU élargi à de nouveaux membres permanents. Cela lui permet de plaider les candidatures de pays émergents, d'être leur avocat au sein du club des puissants, comme un notable intercéderait afin qu'on coopte un épicier enrichi au Lions ou un dentiste au Racing. S'il obtient gain de cause, le chef de l'Etat peut espérer, outre la reconnaissance de ces jeunes colosses, pérenniser le rang de la France. On est moins petit dans un ensemble à 20 membres que dans un groupe de huit. En tout cas, cela se voit moins: il y a toujours plus modeste que soi, ou plus fragile, ou moins expérimenté. La "vieille nation", en marraine respectée, escompte inspirer, coaliser, dissuader...

Rapidité et influence: fondé sur une qualité de jeunesse et une vertu de vieillesse, ce pari paradoxal ne tient qu'en un monde apaisé, fondé sur la cogestion raisonnable des problèmes. Si la planète à nouveau se divise, la France n'aura d'autre issue que de choisir un camp, où elle sera au rang des supplétifs, et de pleurer ce retour de la réalité, impitoyable balance où le verbe pèse comme plume et la force comme plomb: il faut beaucoup de l'un pour équilibrer un peu de l'autre.

Commenter cet article