Force Ouvrière de Côte d'Or

Union Départementale des syndicats Force Ouvrière de Côte d'Or,2 rue Romain Rolland,Téléphone : 03 80 67 11 51, Fax : 03 80 67 01 10, E-mail : udfo21@force-ouvriere.fr, 21 000 DIJON

FORCE OUVRIÈRE PROGRESSE DE 3% DANS L'EDUCATION NATIONALE - 211011

Publié le 21 Octobre 2011 par UDFO21 in FO Enseignement

bandeau-UDFO-21.jpg


FNEC-FP FO

Communiqué de Fédération Nationale de l'Enseignement,

la Culture et la Formation Professionnelle

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES: FORCE OUVRIÈRE PROGRESSE DE 3% DANS L'EDUCATION NATIONALE  

Le résultat des élections au Comité Technique Ministériel de l’Education Nationale, duquel découlent la représentativité syndicale et les droits syndicaux, donne plus de 10% des suffrages pour la FNEC FP - FO, soit une progression de 3 % par rapport aux dernières élections professionnelles (Élections CAP de 2008 et 2010).

Ainsi Force Ouvrière devient la troisième organisation syndicale dans l’Education Nationale et donc la 1ère organisation confédérée dans ce secteur.

Pour la FNEC FP - FO, ce résultat s’inscrit en contradiction des objectifs du gouvernement et de toutes les fédérations signataires des accords de Bercy qui visaient notamment à redessiner le paysage syndical dans la Fonction Publique et dans l’enseignement.
En effet, il s’agissait de sélectionner les organisations syndicales s’inscrivant dans le dialogue social pour la mise en œuvre des contre-réformes du gouvernement.

En application des accords de Bercy, le ministère a imposé aux personnels de l’Education nationale le vote électronique qui a, de fait, empêché des dizaines de milliers de personnels de participer au vote.

Force Ouvrière observe que les conditions de ce scrutin étaient les mêmes pour toutes les organisations, et que dans ce contexte les personnels ont clairement exprimé leur confiance à Force Ouvrière.

La FNEC FP - FO remercie les personnels qui malgré les conditions de ce scrutin, ont choisi par leur vote, de donner à la Fédération FO de l’enseignement et à ses syndicats les moyens de poursuivre et d’amplifier leur activité pour la défense des revendications, du statut et de l’école publique.

Commenter cet article